Pour les bookmakers, le prochain pape est…

Les paris sur l’identité du successeur de Benoît XVI battent leur plein. On peut aussi tenter de prévoir son nom et les conditions de son élection.

Le conclave n’a pas encore débuté, même si, lundi, les premiers cardinaux arrivés à Rome vont se réunir pour dessiner le « portrait-robot » du prochain Saint-Père et convenir des qualités qu’il devra réunir pour réussir sa mission. Pourtant, les paris en ligne se multiplient. Bwin, Ladbrokes et Golden Palace ont mis en place des pages spéciales à l’approche du jour J. Mais c’est le site Unibet.fr qui fait preuve de la plus grande imagination. Il propose une série de questions notamment sur l’identité, l’âge et la nationalité du prochain pape. Quatre paris gagnants permettent aux joueurs d’être qualifiés pour un tirage au sort qui les enverra à… Rome.

Le cardinal africain en deuxième position

Samedi en fin de soirée, l’Italien Angelo Scola, ancien patriarche de Venise et archevêque de Milan depuis 2011, tenait la corde avec le Ghanéen Peter Turkson. Celui-ci, né en 1948, serait alors le premier pape noir que certains appellent de leurs voeux. Ils sont tous les deux cotés à 3,5 contre 1. Tarcisio Bertone, camerlingue de 78 ans, qui va gérer les affaires du Vatican jusqu’à l’élection du nouveau pape, est à 4,5 contre 1. On trouve plus loin le Canadien Marc Ouellet, un francophone polyglotte réputé conservateur (6,5 contre 1), et Peter Erdo, le primat de Hongrie, un peu esseulé à 13 contre 1. Le premier Français est l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, à 60 contre 1 !

L’âge du futur chef de l’Église est également objet d’un enjeu. La plupart des parieurs souhaitent qu’il soit jeune. « 65 ans ou moins » est évalué à 2,5 contre 1, à comparer aux 4,25 pour un « vieux pape » de 76 ans ou plus. Concernant le pays d’origine de l’évêque de Rome, c’est l’Italie qui arrive en tête, avec 2,5 contre 1, devant les pays d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Ici aussi, la France est délaissée. Un pape venue de l’Hexagone est estimé à 25 contre 1…

Pierre, Pie ou Victor ?

Un pape, c’est bien, mais quel sera son nom ? Là aussi les paris et l’imagination ne sont pas en berne. Aux côtés des « traditionnels » Pierre (2 contre 1), Pie (6) ou Jean-Paul (6,5), on trouve un moins usité Marc, à 4 contre 1, ou les audacieux Francis (5,5), Stephen (25), voire Victor, qui décroche une très grosse cote à 100 contre 1.

Outre les plus anecdotiques heure de nomination du pape, estimation de l’affluence sur la place Saint-Pierre lors de sa présentation ou durée de celle-ci, vous pouvez également risquer quelques euros sur la durée du conclave. Cinq options s’offrent à vous : un jour (à 6 contre 1), deux jours (à 2,5), trois jours (à 3), quatre jours (à 5 contre 1) et plus de quatre jours évalué à 10 contre 1.

Résumons. Selon les parieurs d’Unibet, le 266e souverain pontife de l’Église catholique sera un Italien âgé de moins de 65 ans, désigné le deuxième jour du conclave entre 18 h 1 et 21 heures, lors du quatrième tour du scrutin. Sa présentation au balcon durera entre 15 minutes et 17 minutes et 59 secondes, devant de 350 000 à 449 999 fidèles. L’heureux élu serait donc Angelo Scola (âgé de 71 ans), et il prendrait le nom de Pierre III. À noter que les favoris des bookmakers belges sont les cardinaux italiens Angelo Scola et Tarcisio Bertone, ainsi que le Ghanéen Peter Turkson. Crédité d’une mauvaise cote (65 contre 1), le cardinal belge Godfried Danneels pourrait lui rapporter gros aux parieurs patriotes, s’il est élu à l’issue du conclave.

Réponses à toutes ces supputations avant la fin du mois de mars…

Lepoint


Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge