Pour ne rien rater de l’essentiel de l’actualité

Abdoulaye Wade1Bonjour ! Pour ne rien rater de l’essentiel de l’actualité, faites confiance à SeneWeb. Voici le point du mercredi 4 mai.

Abdoulaye Wade – «Le Président Wade a bien noté les déclarations de Macky Sall. (Il) ne sera jamais un obstacle à un dialogue entre le pouvoir et l’opposition.» Telle est la réaction du pape du Sopi à la main tendue de son successeur à la tête du Sénégal, rapportée par Madické Niang, hier à Touba, en marge de la commémoration de la disparition de Serigne Bara Mbacké Fallilou. L’ancien ministre des Affaires étrangères précise, au nom de Wade, que le dialogue ne devrait pas se limiter à un rapprochement entre l’APR et le PDS, mais à des discussions avec toute l’opposition, le cas échéant. Et d’ajouter : «Quand la demande sera faite par le Président Macky Sall, (Wade) consultera ses alliés et il aura à se prononcer.»

Coumba Gawlo-Karim – La chanteuse Coumba Gawlo Seck invite le Président Macky Sall à accorder la grâce à Karim Wade. Elle assure qu’une telle initiative est la condition d’une normalisation des relations entre Macky Sall et son prédécesseur, Abdoulaye Wade. Passage obligé pour l’installation au Sénégal d’un «un climat politique et social apaisé», son vœu le plus cher exprimé dans un communiqué remis à la presse.

Imam Ndao – «Je ne suis pas un terroriste», s’est défendu Imam Alioune Ndao hier face au Doyen des juges. Arrêté chez lui à Kaolack au mois de novembre dernier et placé sous mandat de dépôt, il est poursuivi, en même temps que d’autres personnes dont deux dames, pour association de malfaiteurs, relation avec une entreprise terroriste, actes de terrorisme par menace et complot, apologie du terrorisme, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes en bande organisée. Il a nié toutes ces charges. Clamant devant le juge qu’en tant que musulman, il est adepte de la paix. En détention préventive à Saint-Louis, Imam Ndao et ses co-accusés ont été transférés à Dakar pour leur audition. Celle-ci ne devrait pas durer plus d’une semaine.

Galère d’experts de la CREI – L’État doit près de 500 millions de francs CFA aux experts de la CREI sollicités dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Il s’agit de spécialistes en finances, en immobilier, en automobile, notamment, dont les lumières ont guidé les juges dans la conduite des dossiers Karim Wade, Tahibou Ndiaye, Abdoulaye Baldé, Aïda Ndiongue, entre autres. Selon Libération, qui rapporte l’information, ces experts ont le moral dans les chaussettes et ne seraient pas près de recommencer avec l’État pour d’autres instructions.

Saint-Louis Jazz – Le festival annuel qu’accueille depuis 24 ans, l’ancienne capitale de l’ex-AOF n’aura pas lieu en 2016. Du moins si l’arrêté du préfet interdisant la manifestation, prévue du 11 au 16 mai, est maintenu. Raisons invoquées : refus des organisateurs de contribuer à la prise en charge du volet «Sécurité» alors que la menace terroriste qui plane nécessite de gros moyens. Le président de l’Association «Saint-Louis Jazz», Ibrahima Diop, réfute ces accusations. Il estime que les 15 millions que leur réclament les autorités ne sont pas à la portée des organisateurs. À preuve, jure-t-il, à quelques jours de l’ouverture, le budget de 214 millions n’était bouclé qu’à 25%. Diop espère toutefois faire revenir le préfet sur sa décision. Laquelle, si elle est maintenue, risque d’être un coup dur aux plans économique, social et culturel.

Hippopotame-tueur – Aly Fall, un pêcheur qui avait installé son filet dans le fleuve Gambie, à Gouloumbou, localité située à 28 kilomètres de Tamba, a été attaqué par un hippopotame. L’incident s’est déroulé hier, mardi 3 mai, aux aurores, selon L’Observateur. Le pauvre pêcheur, mordu à plusieurs reprises par l’animal, s’en est sorti avec de graves blessures : cuisse gauche déchiquetée, celle de droite touchée, ainsi que son tibia, son ventre et ses côtes. Il pêchait dans les eaux du Fleuve en même temps que son camarade d’infortune Oumar Sabaly, sauvé, lorsque l’hippopotame a renversé leur pirogue. À Gouloumbou, les populations vivent dans la psychose des attaques de l’hippopotame qui compte désormais 24 victimes. Des morts ou des blessés graves.

Y’en a marre – Le prix «Ambassadeur de la conscience» d’Amnesty International a été attribué cette année conjointement à la chanteuse béninoise Angélique Kidjo et aux activistes Y’en a marre (Sénégal), Balai citoyen (Burkina) et Lutte pour le changement (RD Congo). Les lauréats recevront leurs distinctions le 28 mai à Dakar.

Démission – Abdou Khafor Touré n’est plus membre du PDS. Il a annoncé sa démission hier, dans un communiqué remis à la presse. L’ancien membre du Comité directeur de ladite formation politique invoque «l’immobilisme et la volonté de maintenir le même système qui a conduit à la douloureuse défaite de 2012».

Cheikh Kanté-Lamine Diallo – Second revers du leader du mouvement Tekki face au directeur général du Port. En effet, la cour d’Appel de Dakar a confirmé, hier, la condamnation, en première instance, de Mamadou Lamine Diallo, reconnu coupable d’avoir diffamé Cheikh Kanté.

Burundi-Sénégal – La Fédération sénégalaise de football n’est pas rassurée et entend exposer ses inquiétudes. Devant la décision du Burundi de faire jouer le match qui l’oppose au Sénégal, le 4 juin prochain (qualifications CAN-2017), à Rumongué, à 70 Km de la capitale, l’instance dirigeante du foot national projette d’introduire un recours auprès de la CAF pour que la rencontre se tienne à Bujumbura. Rentrée du Burundi, la mission d’inspection (ministère-fédé-staff technique) se dit inquiète de l’état chaotique de la route menant à Rumongué, de l’absence sur place d’infrastructures sportives et hôtelières. Sans compter le climat politique délétère dans ce pays.

Source: Seneweb.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge