Pour Obama, la force ne doit pas être la seule réponse au terrorisme

Maison Blanche,La visite du Britannique David Cameron à la Maison Blanche s’est achevée par une conférence commune avec Barack Obama, ce vendredi. La lutte anti-terroriste a occupé une bonne partie de leurs conversations. Les deux dirigeants se sont engagés à poursuivre le combat contre l’extrémisme islamiste.

Pour David Cameron, cette lutte contre le terrorisme sera « longue et difficile » et la Grande-Bretagne se tient aux côtés des Etats-Unis pour combattre le radicalisme islamiste et aussi aider la France, après les attentats de la semaine dernière afin que « justice soit rendue » selon l’expression, cette fois, de Barack Obama.

Le président américain n’a en revanche pas dit un mot sur son absence remarquée à la marche contre le terrorisme de dimanche dernier à Paris. En dépit de toutes les marques de soutien apportées aux Européens, Barack Obama s’est fait un peu donneur de leçons en soulignant la différence entre les musulmans vivant aux Etats-Unis et ceux installés en Europe.

« Je crois que l’avantage que nous avons est que notre population musulmane se sent américaine et il y a cet incroyable processus d’immigration et d’assimilation qui fait partie de notre tradition, a déclaré le résident de la Maison Blanche. […] Il y a des endroits en Europe où ça n’est pas le cas. […] Il est important pour l’Europe de ne pas simplement répondre avec un marteau. »

Barack Obama a encouragé les Européens à mieux intégrer les musulmans. Washington et Londres ont par ailleurs créé une cellule commune regroupant les services de renseignement des deux pays afin de mieux partager leurs informations.

Source : RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge