Pour un bel amour…. Par El Boukhary Mohamed Mouemel

bel amour,Dans le conteste mondial actuel, j’ai envie d’un bel amour, d’un vrai : un amour profond et sincère, à la fois riche et simple à vivre et à donner.

J’ai envie d’un amour que je puisse partager avec tout le monde, un amour genéreux qui n’exclut personne.

Dans ma recherche de cet amour angélique, je suis tombé sur la photo jointe. Elle m’apparait comme une bonne piste, du fait des éléments d’appréciation intéressants qu’elle indique.

Mais j’ai le sentiment qu’elle reste perfectible. Et j’aimerais savoir comment, afin qu’elle corresponde mieux à mes rêves.

Sur lesquels des composants de l’amour dois-je agir ? Où mettre plus d’effort ?

Que faudrait-il en rajouter ou en diminuer ?

Peut-être qu’il suffirait de les « compléter à 10″, pour avoir la ‘’baraka des chiffres ronds’’, dirons certains  »superstitieux » de mon genre.

Et dans ce cas, quels seraient les deux constituants manquants pour rendre l’amour accessible à tous les cœurs ?

Ils doivent répondre aux critères de fiabilité requis, comme rempart infranchissable, contre la haine et la violence.

Cette précision donnée, je vous demande : « qui en a une idée ?

N’hésitez pas, s’il vous plait, à dire vos propositions au sujet des éléments manquants. Certainement que vous en savez quelque chose ».

C’est l’avantage de l’amour et son inconvenient aussi : chacun en possède et en manque en même temps.

 Le problème est dans la disproportion entre les termes de ce paradoxe : comment les rendre équilibrés ?

Notre paix et notre bonheur, intérieurs comme extérieurs, sont à ce prix. Débattons-en.

Source : El Boukhary Mohamed Mouemel

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge