Pourquoi la Mauritanie est-elle épargnée par le terrorisme ?

Pourquoi la MauritanieFléau régional, le terrorisme semble s’implanter en profondeur au Sahel, entraînant dans son sillage son lot de morts violentes et de déstabilisations politiques. La misère sociale engendrée par les violences terroristes favorise la radicalisation de la partie la plus démunie de la population.
Rares sont les pays qui ont réussi, ces dernières années, à enrayer ce cercle vicieux. La Mauritanie en fait partie. Aucun acte terroriste n’y est à déplorer depuis plus de quatre ans, malgré la situation géographique sensible du pays, frontalier du Mali et de l’Algérie. Une exception qui mérite qu’on s’y intéresse.
Le Sahel en proie au chaos
Depuis le printemps arabe, malgré d’importants progrès en matière de démocratie en Tunisie, la tendance en Afrique du Nord a été à l’expansion incontrôlable des réseaux terroristes. D’après un rapport publié par le think tank américain Potomac Institute et l’Inter-University Center on Terrorism Studies (IUCTS) en février dernier, la poussée en 2014 des groupes Daech et d’Al Qaeda a fait augmenter le nombre d’attentats terroristes en Afrique du Nord et au Sahel de 25% par rapport à 2013.
Les affrontements entre des autorités fragilisées par des divisions ethnico-tribales et des groupes djihadistes sont en train de s’enraciner dans cette région du monde.
Plus généralement, le Sahel est largement devenu une zone de non-droit et une voie de transit qui permet aux réseaux terroristes de se ravitailler en hommes, munitions et matériel.
Attaques multiples en Tunisie et en Lybie, meurtre d’un Français en Algérie, bombe en soute en Egypte, attentat contre l’hôtel Radisson Blu au Mali, regain de moyens pour Boko Haram, qui frappe maintenant le Cameroun, le Tchad, leNiger et le Nigeria, autant de signes que la contagion djihadiste n’a de cesse de s’étendre.
Depuis les attaques du 11 septembre 2001, la région a connu une augmentation de 800% des attaques terroristes. Pour la seule année 2014, il y a eu 289 nouveaux attentats encouragés par l’instabilité des Etats africains.
Non seulement le décompte des victimes est tragique, mais ces attaques terroristes ont infligé de grandes souffrances pour les économies locales. Le déclin sans précédent de l’économie libyenne en atteste.
La baisse sensible du tourisme en Tunisie – un des principaux secteurs de l’économie locale – après les attentats également. Et la crise alimente la crise. La pauvreté, la misère sociale et le taux élevé de chômage et de sous-emploi, particulièrement chez les jeunes, facilitent le recrutement terroriste et l’insécurité.
La stratégie Mohamed Ould Abdel Aziz
Face à la montée du terrorisme au Sahel, la Mauritanie semble faire figure d’exception. Pourtant, le pays dans son histoire récente n’a pas été épargné : en 2003, le groupe terroriste algérien GSPC avait attaqué une unité militaire mauritanienne à Lemghayti, 15 soldats avaient trouvé la mort à Lemgheity en 2005 et trois attaques ont eu lieu en 2007.
La première avaient coûté la vie à quatre touristes français abattus froidement dans la rue le 24 décembre 2007, et l’armée nationale affrontait, deux jours plus tard, un groupe armé se réclamant d’Al-Qaïda au Maghreb, à Al-Ghallawouiya.
Un mois après, l’ambassade d’Israël était à son tour attaquée par des assaillants armés. La situation se retourna néanmoins avec l’élection de Mohamed Ould Abdel Aziz qui a su déployer une stratégie transversale et volontariste, grâce à laquelle le terrorisme a proprement été mis à la porte du pays. La Mauritanie est aujourd’hui le seul État maghrébin qui ne compte pas une seule branche déclarée d’Al Qaïda.
Porté au pouvoir le 6 août 2008 par un soulèvement, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, 58 ans, démissionne de l’armée quelques mois plus tard pour se faire élire, le 18 juillet 2009, à la tête de la Mauritanie. Dès son arrivée, il se montre intraitable avec les terroristes.
Interrogé par le Point, il explique sa méthode : « Nous avons eu deux approches simultanées. La première, sécuritaire, en réorganisant nos forces armées.
Nous les avons adaptées à la menace terroriste qui n’a rien d’une guerre classique. Nous avons créé des unités rapides d’intervention, augmenté les moyens du renseignement et contrôlé les entrées et les sorties du pays. Les terroristes venaient du Mali, nous attaquaient et y retournaient. Nous avons créé une zone tampon entre les deux pays, au nord de la Mauritanie. »

Mais il insiste sur la nécessité d’une double approche, avec un aspect plus intellectuel : « Des terroristes ont été condamnés et emprisonnés. Nous avons choisi de « déradicaliser » ceux qui n’avaient pas de sang sur les mains. Nous les avons fait discuter avec des gens de religion, des oulémas. Trente-six d’entre eux ont été relâchés et seuls deux sont repartis dans les rangs d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique installé au nord du Mali). »
« C’est un message fort en direction des groupes armés terroristes, dans un contexte régional et mondial trouble, un signal fort qui prouve la maîtrise par laMauritanie de son territoire, même dans ses zones les plus difficiles », développe le spécialiste mauritanien, Mohamed Fall Ould Oumeire. Mais la réponse s’est aussi jouée sur le plan régional par la mise en place d’une coopération étroite avec les pays voisins.
La plupart des dirigeants du Maghreb, de l’Afrique, de l’Europe et des États- Unis s’accordent en effet sur la nécessité de coopérer davantage face à la menace de l’insécurité et du crime organisé, insistant sur une coopération étroite des pays du Maghreb et du Sahel.
Le Mali et la Mauritanie ont ainsi conclu il y a un an un accord pour renforcer leur coopération contre les groupes armés terroristes qui historiquement se servaient de la région comme base arrière. Ils ont également prévu de « renforcer la coopération entre leurs forces armées et de sécurité à travers des rencontres périodiques, l’échange régulier d’informations et la concertation étroite » entre leurs armées. Un exemple à suivre pour tous les autres pays de la région.

Source : Drapeau Rouge

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge