Pourquoi le rejet de l’ex-ministre Bâ Ousmane dans le Guidumakha ?

Bâ Ousmane2Le constat est unanime, de Khalignoré, salkha,  Ould-Yengé, Daffort, Bouanze, N’diéwou, Fkarine, Heljilane, Woïdamour, Tektaké, Cheylilahmar, Chagar, Mbeidiya-Sakha, Wompou, Gouraye, Diaguilly, Seneyga, Diégui, Coumbandao, Testayé, Tachott, Artoumo, Gnéléba, Selibaby, Gownitti etc… etc…, on ne trouve aucune trace dans les écoles du Guidumakha de l’ex-ministre de l’éducation nationale Bâ Ousmane pourtant ressortissant de cette région. Il y a des villages où les écoliers sont enseignés assis sous des hangars à même le sol sans table ni chaises, n’en parlons pas fournitures scolaires et l’absentéisme des enseignants.

 Lors de la visite du président Mohamed Ould Abdel Aziz, Bâ Ousmane s’est évertué à louer des progrès chimériques dans cette région en matière d’enseignement au point qu’il a été repris par le président qui rappelle à l’assistance qu’il avait constaté lui-même un important  faible taux de réussite au bac dans cette région d’où l’importance et l’intérêt qu’il accorde à inaugurer un  établissement de formations professionnelles. Beaucoup de promesses de  l’ex-ministre pour inciter les populations à accueillir le président mais aucune n’a été tenue.

L’autre couac où bourde, est celui du cas   du professeur  Oumar Soumaré,  un ressortissant du Guidumakha qu’il a renvoyé de ses fonctions pendant qu’il était malade.  Soumaré avait compris apparemment le cirque, les manèges familiaux et manœuvres des clans qu’il refuse d’obéir au doigt et à l’œil sans intérêt pour la région comme se fut le cas actuel du maire de la ville Selibaby ElHadramy Weddade.  Soumaré Oumar se fait parrainer alors par le parti  P.R.D.R lors des élections législatives précédentes, un parti issu de la majorité présidentielle et il  bat sévèrement, gagne haut la main l’ex-ministre de l’éducation nationale, M. Bâ Ousmane neveu de Yaya kane qui se sont regroupés autour de ladite « Tendance Yaya kane » depuis les années 1960.

Les peulhs avaient voté massivement en faveur de  Soumaré dans l’espoir de se débarrasser une bonne fois pour toute de cette tendance Yaya kane qui sème la terreur depuis au temps de Taya dans la région. Cette tendance très impopulaire  a  non seulement volé la victoire de Oumar Soumaré le pauvre mais elle se  donne un malin plaisir à le renvoyer de son poste en tant que chargé de mission au ministère de l’éducation nationale en passant  par  Bâ Ousmane qui était son ministre de tutelle.

Les Guidumakhanko ont perçu cela comme de l’égoïsme gratuit envers un cadre de cette région au lieu de le promouvoir, pourquoi l’avoir cassé, briser sa carrière ?  D’autant plus ils se disent si Oumar Soumaré était un incompétent, comment se fait-il qu’il y a eu des ministres maures blancs, maures noirs haratine,  soninké où wolof  qui l’ont laissé ? Pourquoi un ministre issu de la région a eu  le culot à briser la carrière de l’un des cadres ressortissants du Guidumakha ? C’est cette pilule amère qui ne passe absolument pas avec l’ex-ministre de l’éducation nation.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge