Poursuite de la lutte contre l’esclavage foncier

Ira-MauritanieLe Bureau Exécutif (BE) d’IRA – Mauritanie se réjouit de la déclaration conjointe faite le 11 février 2016 par les Président Biram DAH ABEID et Brahim BILA RAMDHAN, depuis leur prison appelant les militants et sympathisants à continuer la mobilisation et le militantisme actif et pacifique contre le système raciste et esclavagiste qui règne en Mauritanie.

En réponse à l’appel des leaders de notre organisation, le Bureau Exécutif a pris la décision lors de sa réunion du 15 février dernier de poser encore un jalon dans la lutte contre l’esclavage foncier et les expropriations foncières dont sont victimes les hratin et les communautés négro mauritaniennes. A cet effet, le BE a mis en place un Comité d’organisation d’une caravane contre l’esclavage foncier et les expropriations foncières. Le comité  a présenté au BE une ébauche de plan qui donne un projet d’itinéraire de la caravane qui partira de Sélibaby et passera par Mbout, Brakéol, Lexeiba I, Kaédi pour finir à Boghé. Ces zones sont choisies du fait du nombre important des victimes de l’esclavage foncier et des expropriations qu’elles comptent. Le dernier cas d’esclavage foncier est illustré par la détention depuis plus d’un mois à  la prison de Kiffa de  Oumery OULD MAOULOUD et de Sidi Ahmed OULD MAHMOUD OULD MBALLA, paisibles habitants de Boulahrath qui ont eut le seul tord de s’être opposés à l’expropriation de leurs terres qu’ils cultivent et que leurs ancêtres travaillaient.      

IRA – Mauritanie, fermement engagée contre l’esclavage foncier et les expropriations foncières :

  • Dénonce l’injustice dont sont victimes Oumery OULD MAOULOUD et de Sidi Ahmed OULD MAHMOUD OULD MBALLA et exige leur libération immédiate et sans conditions,
  • Appelle les militants et sympathisants à se mobiliser pour la réussite de la caravane annoncée,
  • Invite les organisations de Droits humains, ainsi les partis politiques à prendre part à la caravane,
  • Et met en garde les autorités contre toute tentative de répression et de sabotage contre la caravane annoncée.

Fait à Nouakchott, le 18 février 2016

La commission de communication

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge