Première conférence de presse post-attentats de François Hollande

François Hollande à la veille de la cinquième conférence de presseRFI : François Hollande doit tenir sa cinquième conférence de presse semestrielle depuis son élection, ce jeudi matin. Un exercice régulier, mais cette fois bien particulier après les attentats qui ont frappé la France le mois dernier. Le président français répondra aux questions des journalistes à l’Elysée à partir de 11h, heure de Paris.

C’est un exercice régulier, mais cette fois bien particulier, fortement marqué par ces quelques jours « qui ont changé la France » : les attentats des 7 et 9 janvier. L’effet Charlie, l’esprit du 11 janvier sur lequel François Hollande compte s’appuyer pour relancer son quinquennat.

Ses proches savent qu’il revient de loin. Pour la première fois depuis longtemps, François Hollande est redevenu « audible ». « Un doute a été levé sur la personnalité du président », relève un ministre. Une autre considère que « la période autorise à sortir des pensées convenues ».

Alors jusqu’où ira François Hollande ? Il y aura des annonces lors de cette conférence de presse : sur l’éducation, l’engagement (de la jeunesse notamment, avec le service civique), les valeurs républicaines ou encore la ségrégation urbaine, selon la terminologie employée par l’Elysée, en référence à « l’apartheid » qu’a dénoncé le Premier ministre Manuel Valls.

Le chef de l’Etat a beaucoup consulté et demandé des fiches. « Je saurai à midi ce qu’il a retenu des miennes », s’amuse une ministre. Au-delà de sa présidentialisation retrouvée (ou trouvée), François Hollande veut faire vivre l’esprit du 11 janvier, qui va si bien à la France et qui lui va bien aussi.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge