Première édition de journal rappé de Mauritanie

journal_rapp_MIELa première édition du journal rappé de Mauritanie a été lancée, vendredi à l’Institut Français de Mauritanie (IFM-Nouakchott), par ZAZA production, label de l’association« Assalamalekoum Culutres », en partenariat avec le journal rappé deDakar.
Le Sénégalais Xuman, initiateur du journal rappé, et du Mauritanien, Elimane Kane, dit Monza, directeur du festival Assalamalékoum hip hop, étaient présents.
Une dizaine d’artistes mauritaniens a été sélectionnée pour participer à cette première édition intitulée « Chi Taari (du nouveau», a indiqué un communiqué reçu à Alakhbar.
« Le journal rappé va permettre aux jeunes artistes d’exprimer leur créativité dans une logique de formation restitution, par la conceptualisation d’un nouvel outil de communication par les jeunes et pour les jeunes, grâce à l’encadrement d’une ou plusieurs entités professionnelles du domaine de l’audiovisuel », ont promis les organisateurs.
«Le journal rappé est une initiative sénégalaise. Mais le Sénégal et la Mauritaniesont deux pays frères; donc on a trouvé nécessaire de l’exporter en Mauritanie qui est aussi un vivier d’artistes très talentueux, a déclaré Xuman à Alakhbar. (…) Mais les artistes mauritaniens doivent tout faire, en tout cas, pour maintenir le cap».
Monza, s’est dit, lui, réjouit de la réalisation d’un projet entamé depuis un an: « On a enfin créé le JT-R après un an de réflexion, un an de discussions et un an d’échanges, a-t-il confié à Alakhbar. Aujourd’hui, on le concrétise avec une belle sélection d’artistes mauritaniens qui ont du talent ! Et je pense que ça porte une plus-value aussi et au Rap et à la musique mais surtout au journalisme».

Source : Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge