Première visite officielle en Mauritanie par le Rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme

Nations_Unies_DR_Hmm_38_05Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, Philip Alston, effectuera sa première visite officielle enMauritanie du 2 au 11 mai 2016. L’expert des droits de l’homme évaluera les efforts entrepris par le gouvernement mauritanien pour éradiquer la pauvreté et la façon dont ces efforts sont ancrés dans ses obligations internationales en matière de droits de l’homme.

« La pauvreté va au-delà d’une simple absence de revenus. La pauvreté est un phénomène multidimensionnel, qui englobe le manque d’accès à la nourriture, à l’eau et à l’assainissement, à l’éducation, aux soins de santé et à d’autres services de base », a déclaré l’expert.

« La pauvreté est également un phénomène englobant l’exclusion sociale et est souvent étroitement liée à la discrimination. Le respect des droits de l’homme en général est donc crucial dans la lutte contre la pauvreté et je vais regarder tous ces aspects pendant ma visite », il a ajouté.

A cet égard, le processus d’élaboration de la stratégie nationale de développement pour les 15 prochaines années, la Stratégie de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP) en cours, représente une opportunité unique pour le gouvernement d’aborder de façon compréhensive les causes sous-jacentes de la pauvreté, telles que la discrimination et l’exclusion sociale.

« Nous ne pouvons pas éradiquer la pauvreté sans prendre au sérieux les droits de l’homme de toutes les personnes vivant en Mauritanie », a déclaré M. Alston.“Et pour atteindre ce but, le respect des obligations de l’Etat en matière de droits de l’homme doit avoir lieu à tous les niveaux, y compris au niveau local », l’expert a souligné.

« Je suis reconnaissant au Gouvernement de la Mauritanie pour l’opportunité qu’il m’est donné de visiter le pays et de rencontrer un large échantillon de la société », a ajouté M. Alston.

Le Rapporteur spécial tiendra des réunions et échangera avec le gouvernement au niveau central et au niveau local, les organisations non-gouvernementales, des représentants d’organisations internationales, et les personnes vivant dans l’extrême pauvreté. Il visitera Nouakchott et passera plusieurs jours dans différentes régions du pays.

Le Rapporteur spécial fera part de ses observations et recommandations préliminaires lors d’une conférence de presse qui se tiendra à la fin de sa mission. L’accès à la conférence de presse est strictement réservé aux journalistes. Le rapport du Rapporteur spécial sera soumis au Conseil des droits de l’homme en juin 2017.

Source: Cridem

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge