Premières frappes aériennes de la Turquie contre le groupe EI

Turquie 2Samedi, la Turquie a fait savoir qu’elle avait finalement participé, dans la nuit de vendredi à samedi, à ses premières frappes aériennes contre l’organisation de l’Etat islamique aux côtés de la coalition menée par les Etats-Unis. Une entrée en guerre attendue de longue date, et saluée comme il se doit par Washington.

« La participation de la Turquie renforce grandement notre capacité à faire reculer et vaincre notre ennemi commun », a commenté dans un communiqué l’ambassade des Etats-Unis à Ankara.

Cela fait un an que les Turcs sont priés de prendre leur place dans cette coalition qui ne les enchante guère. Ankara espérait que les Américains se satisferaient de l’utilisation par leurs avions des bases aériennes du sud-est de la Turquie, ce qui est effectif depuis le 24 juillet, mais il n’en était rien. Washington insistait depuis le mois dernier sur l’apport décisif que représenterait une entrée des Turcs dans les rotations vers la Syrie et l’Irak ; l’accord en a été finalement conclu ce lundi. Le ministère turc des Affaires étrangères indique avoir effectué une sortie conjointe avec d’autres avions de la coalition, américains de toute évidence, insistant sur le fait que l’organisation « Etat islamique représente une menaceégalement pour la Turquie, et que ces frappes se poursuivront ».

Les deux chasseurs turcs auraient frappé quatre cibles au nord de la province d’Alep, sans plus de détails. C’est donc à partir de maintenant que l’on saura si l’organisation jihadiste a les moyens de mettre ses menaces à exécution, après plusieurs mises en garde adressées à la Turquie, accusée de trahir les musulmans.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge