Premières observations sur l’interview de Abou El Hemam/par IOMS

par IOMSJ’ai lu la deuxième interview publiée le 10 janvier surAl-Akhbar réalisée avecYahya Abou El Hemamémir pour Aqmi de la zone du Sahara depuis 2012. La première interview, faut-il le rappeler, a été donnée par Abou El Hemam à l’ANI en 2013.
L’interview n’a pas abordé sa participation àLemgheity (juin 2005) , la prise d’otages italiens qu’il a dirigé personnellement en décembre 2009 à coté de Kobenni , les mobiles de son acharnement sur laMauritanie entre 2009 et 2011 et son retour au calme juste après .
II ne s’est pas expliqué sur les raclées qui ont été infligées par les militaires Mauritaniens à son groupe armé « Al Fourghane » entre 2010 et 2011, sur ses blessures, ainsi que le kidnapping d’un infirmier à Tombouctou pour lui prodiguer des soins. L’interview qui semble avoir été faite sur le mode des questions envoyées (par mail ou whatsapp ?) a apporté des éclairages aux relents propagandistes.
Après une première lecture rapide, j’en sors avec quelques observations: 1-Abou El Hemam veut faire comprendre que l’Emirat du Sahara a absorbé l’onde de choc de l’intervention française toujours en cours au Mali qui n’aurait selon lui servi à rien . Les jihadistes n’ont pas été anéanti, leur retrait était un repli tactique dit-il .
Il n y a pas eu de défaite du terrorisme, pas de sécurité et stabilité au Mali, pas de libération d’otages avec la force (même si un otage hollandais l’a été en 2015 par les Forces Spéciales françaises) et enfin, -toujours selon lui- il n y a pas eu non plus de développement économique pour les populations du Nord-Mali .
2 Pour Abou El Hemam, le jihad s’est au contraire étendu du Nord-Mali au Centre et au Sud grâce aux alliances avec Ansar Dine et le Front de liberation duMacina.
3- Il a confirmé la réconciliation avec Al-Mourabitoun de Belmokhtar et la reconstitution d’un conseil consultatif pour prendre cette nouvelle donne en considération.
4- Il a ménagé Abou El Welid Sahrawi chef de la branche d’Al-Mourabitoun qui avait prêté allégeance en avril 2015 à l’Etat Islamique (EI) affirmant que les contacts restent établis.
5- Il a critiqué l’EI, rejeté son Califat autoproclamé, mais n’ a pas été interrogé néanmoins sur l’Influence exercée par l’EI dans les nouvelles productions médiatiques d’Aqmi et même dans le nouveau déguisement des combattants d’Aqmi qui ont délaissé la fameuse djellaba et le turban, pour le treillis et la cagoule.
6- Abou El Hemam a dit que son organisation ne ciblera pas les pays qui n’ont pas participé aux opérations menées par la Minusma au Mali (une allusion à la Mauritanie) .
7- Il a mené enfin, une propagande en direction des Mauritaniens les appelant à venir au secours des jihadistes qui se trouvent à «un jet de pierre» de leur pays : un appel à candidatures pour recrutement.

Source : Journal Tahalil

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge