Préparatifs de la 10e édition d’assalamalekoum festival

Cette 10e bougie sera célébrée du 29 Juin au 9 Juillet prochain à Nouakchott. Un festival organisé par Assalamalekoum cultures en collaboration avec Zaza Productions pour célébrer le hip hop et les cultures urbaines à travers notamment : concerts, expositions, formation, plaidoyers à l’institut français de Mauritanie(IFM) et au parc de la biodiversité.

Pour connaître le menu de ce rendez –vous qui s’annonce à « grand pas », rimweb s’est entretenu avec Kane Limane alias Monza ou Président 2la Rue Publik, le promoteur de ce festival international de hip hop où « les cultures urbaines seront célébrer » à travers un forum du sud  de trois jours.

L’innovation cette année, c’est la désignation aussid’assalamalekoum festival comme une des 100 étapes du grand tour sous le haut patronage de la République française sous la houlette de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), un projet qui consiste à choisir les 100 évènements les plus visibles dans l’espace francophone. Une occasion pour Monza, de dire que « nous avons placé notre pays au centre de grands rendez-vous » à travers un travail de « diplomate » effectué par ce festival qui a « une appropriation nationale du peuple ».

Un festival de cette dimension au plan interne confie t-il « doit avoir un répondant » indexant « la notion de service publique en mauritanie ».

Le Président 2la Rue Publik souhaite voir émerger des lieux d’expression, de création, de production et dénonce la « distribution de subvention à des individus alors qu’il ya des organisations connues ou non pour avoir fait un travail de terrain ici en capitale et à l’intérieur, et pourtant qui sont mises à côté, exclues. Ce n’est pas des faveurs que nous demandons, nous demandons un traitement ».Suite à la question, avez-vous fait les démarches adéquates auprès de l’état ?, l’initiateur d’assalamalekoum festival réponds : « nous sommes ici la seule organisation dans le secteur culturel qui n’attends pas la veille pour allez démarcher, nous travaillons sur le festival un an à l’avance », ajoutant que « nous ne sommes pas dans une démarche d’aller quémander mais de défendre un projet pour la Mauritanie, pour le jeune mauritanien ».

Des souvenirs de ces 10 ans de festival, Monza se rappelle avec « satisfaction » de cette phrase de l’artisteLa Fouine qui dit « j’ai été partout en Afrique, partout j’ai joué en retard, mais à Asssalamalekoum, j’ai joué à l’heure ».

Awa Seydou Traoré

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind