Préparation de l’AÏd à Nouakchott : La fièvre acheteuse s’empare de la capitale.

marché 3

RIMWEB- A quelques heures de la fête de l’Aïd El-fitr, la ville de Nuakchott et ses principales rues connaissent une grande affluence. A l’entrée du marché de la capitale, les magasins de vêtements connaissent un engouement particulier. Robes, pantalons, chemises, ghamis, chaussures, voiles etc., la marchandise proposée est très diversifiée et belle. La principale rue qui divise les deux blocs du marché est réputée comme un  lieu de convergence des marchands où sont proposés aussi des produits bon marché. Il existe des produits accessibles à toutes les bourses. De nombreux pères de famille s’y rendent en quête de bonnes affaires. Les marchands, pour leur part, tablent essentiellement sur cette fête religieuse pour augmenter leur chiffre d’affaires;

marché 2

Pour certains, les préparatifs ont commencé dès le quinze du mois béni. “L’activité intense qui caractérise la fin du mois de Ramadhan fait que toutes les marchandises sont écoulées en un temps record”, lance un marchand d’habits. L’activité bat son plein. Les marchands ouvrent leurs magasins tôt le matin et ne les ferment qu’à deux heures du matin.  Souleymane est gérant d’une boutique de confection depuis plus de dix huit ans au marché de la capitale.

Presque chaque semaine, je me rends chez les grossistes des différents centres commerciaux pour acquérir des habits. Pendant l’Aïd, on vend surtout des ensembles pour enfants. Les pères et mères de famille achètent souvent plusieurs pièces, selon le nombre d’enfants. C’est pour cette raison que les marchandises sont très vite écoulées”, explique-t-il. La forte activité commerciale pousse souvent les marchands à engager des revendeurs “temporaires et surtout pour la fête” pour une semaine avant l’Aïd. “Au cours de l’année, nous ne sommes que trois, mais à l’approche de la fête, j’engage trois à cinq autres personnes, généralement des proches ou amis qui et qui viennent me donner un coup de main”, explique Doudou. Les revendeurs à la sauvette sont également de la partie. Il s’agit de vendeurs informels qui proposent des articles sur de petites tables ou à même le sol à des prix “concurrentiels”.

marché 1

Ils sont si nombreux qu’ils investissent tous les coins du marché et surtout sur les axes les plus populaires, bloquant ainsi l’accès  et rendant la circulation difficile.  S’agissant des  prix affichés, certains articles à l’exemple d’un ensemble pour garçon ou un ensemble d’été pour fillette sont proposés à plus de 8000 ouguiyas !

Ce sont les habits pour enfants qui marchent le mieux pour cette occasion, témoigne Ahmedou, propriétaire d’un magasin de vente d’habits. Tous les magasins débordent de vêtements pour les enfants. Les chaussures sont les autres produits très demandés durant cette période. Salima, la trentaine, revendeuse de chaussures, affirme que son commerce connaissait une forte vitalité durant les années précédentes.

Alors satisfaire les besoins familiaux pour cette fête,alors que le mois d’Août n’est pas encore sorti du lot. Quel risque Papa? Que faire pour les jours qui suivent?

Nourdine Sidi

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge