Présentation des critères de choix des membres de l’instrument national de prévention contre la torture

critères de choix des membresLa capitale a abrité lundi le lancement des travaux du séminaire de formation au profit de la commission de choix des membres de l’instrument national de prévention contre la torture organisé par le Haut commissariat aux droits de l’Homme et l’Association de prévention contre la torture.
Les membres de la commission de choix suivront, au cours de cette rencontre d’une seule journée, un ensemble d’exposés portant sur la règlementation nationale et internationale pénalisant la torture et les moyens et mécanismes qu’il convient de mettre en oeuvre pour s’en prémunir.
Le commissaire adjoint aux droits de l’Homme et à l’action humanitaire, M. Rassoul Ould Khal a, dans un mot pour la circonstance, précisé que notre pays en application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a adopté en 2012 le protocle facultatif de la convention de lutte contre la torture et les traitements inhumains et dégradants.
Il a ajouté que le gouvernement mauritanien, soucieux de ses engagements dans le domaine de la lutte contre la torture a mis en place un instrument national de prévention contre la torture dont les membres seront choisis avant la fin du mois de mars 2016.
A son tour, Mme Yasmine Chems, responsable du programme Moyen Orient Afrique du Nord au niveau de l’Association de prévention contre la torture, a indiqué que ce séminaire constitue une occasion pour la commission de choix des membres de l’instrument national de prévention contre la torture pour discuter des différentes questions afférentes aux critères de choix des membres de cet organisme et les moyens à mettre en place pour sa création et son administration à la lumière des expériences de certains pays dans ce domaine.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge