Président Aziz: vos conseillers ont tord….et pour preuve…..

Cheikhany_ould SidinaVos conseillers ont tord de vous faire dire que la catastrophe actuelle de l’inondation de Nouakchott dépasse les moyens de l’Etat… et pour preuve, dans les conditions normales, le Wali du District pouvait, pour éviter la catastrophe actuelle pouvait légalement, avoir le reflexe rapide, sans besoin de vous consulter…

…face à un tel péril d’user de son pouvoir administratif exorbitant de réquisition pour mobiliser dés la 1ére journée un millier des citernes de Nouakchott en leur ordonnant de dessécher en 5 à 10 rotations chacune toutes les avenues et les intérieurs de maisons quitte à les payer enfin de journée leurs droits estimables à 50 millions d’UM et à facturer cette opération de sauvetage au budget de l’Etat, si le chapitre des calamités dépasse ce montant.

Les 100.000 tonnes d’eaux de pluies récupérées par ces 1000 citernes pouvaient et peuvent être déversées dans parcelles endiguées ( à cet effet) porteuses de revenus de Sebkha dans la périphérie de Nouakchott pour:

-Servir à développer une pisciculture dans les règles de l’art.

– développer l’extraction du sel après desséchement,

– soit enfin pour arroser les zones du reboisement dunaire ….

Mais la léthargie routinière de cette Administration territoriale a causé aux populations et à l’Etat sur le plan économique un dégât estimable en centaines de milliards d’UM sur les immeubles et infrastructures routières nonobstant les mécontentements des populations qui voient leurs investissements fonciers véhicules, marchandises se détériorer sous leurs yeux impuissants ….

Le Premier Ministre pouvait légalement , lui aussi, sans vous consulter décréter l’état d‘urgence ou état de siège durant 6 mois non seulement pour suppléer à l’inaction du wali et des hakems (qui ont les mêmes pouvoirs de réquisition que le Wali)pour engager de gros moyens pour non seulement dessécher Nouakchott des eaux de pluie mais aussi et surtout parer aux risques des eaux de l’Océan par l’engagement de :

1- Un réseaux d’assainissement sous terrains appropriés .

2- De la protection de Nouakchott du débordement prévisible de l’Océan en construisant la double endiguements compactées, tenant lieu de canal d’irrigation agricole dans l’Aftout et sur le cordon dunaire .

Digues hautes de 5 m sur tapis hermétique (pour éviter l’infiltration de l’eau douce ou remontée d’eau salée) de 300km à usage de canal d’irrigation parallèle au littoral côtoyé d’aménagements hydro-agricoles et d’un drain principal collecteur et évacuateur des eaux agricoles et urbaines usées.

Cette dernière suggestion aura pour avantages de viabiliser plus de 300 .000 ha avec possibilité d’atteindre 600.000 ha en sachant que les 6milliards de m3/an (droits de la Mauritanie consentis par l’OMVS sur les eaux du fleuve) peuvent irriguer annuellement 600.000 ha à raison de 6000m3/ha/an) .

Tous les prix des denrées alimentaires chuteront de 80% , (suite à la viabilisation et l’octroi sans contrepartie aux populations de périmètres irrigables sans pompage. Car plus de 600.000 emplois seront créées dans de nouvelles villes agro-industrielles ( qui ne seront pas implantées pour décongestionner Nouakchott dans des zones non inondables).

L’Etat aura par ce geste créé les conditions d’apport et d’économie de devises au pays supérieures à toutes le s ristournes que nous recevons de nos mines et de la pêche..

Pour ceux qui ne croient pas à l’agriculture , je les invite personnellement à visiter Keur Masséne pour découvrir le périmètre irrigué sans pompage viabilisé dans le Delta et l’Aftout par le jeune et brillant agriculteur Bouda Ould Chidou, rapatrié en 2008 du Sénégal en Mauritanie qui tenait une petite boutique, me dit-on de détail de son père avant de découvrir la richesse agricole du Delta (que nous offrons hélas aux oiseaux et aux mauvaises herbes) pour réussir aujourd’hui à cultiver chaque année plus de 1000 ha (des 600.000 ha que j’invite l’Etat à viabiliser) .

Ce jeune agriculture sérieux, laborieux et de bonne famille locale de R’Kakna, n’a jamais eu besoin de prendre du crédit de l’Etat et parvient (m’a-on dit hier Vendredi 20 septembre 2013 dans mon Week end dans la campagne de Keur Masséne) à réaliser désormais une recette annuelle me dit-on de 500 millions d’UM, sur les ventes de son riz en une seule campagne agricole, soit un potentiel de revenu de un milliard d’UM/an sur deux campagnes.

Président Aziz, prenez vos responsabilités, durant ces 6 mois d’état d’urgence, le monde et le peuple dans toutes ses composantes vous soutiendront dans cette action grandiose de sauvegarde et de développement de Nouakchott et du pays..

Nouakchott le 21 Septembre 2013
Cheikhany_ould Sidina
Tel :44155715
Email : cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

Source : cccom

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Commentaires

  1. Une belle initiative qui devrait etre a la portee de ceux qui se soucient du devenir du Pays Mauritanie :malheureusement ,ils sont rares.Dans un pays qui detient une source d’eau inepuisable ,une terre incommensurable et fertile , depasser la securite alimentaire devient un jeu d’enfants ! Le malheur ,c’est qu »il n y »a pas de volonte ,ni du cote du Gvmt ni de la part de la majorite de la population rompue a l’attentisme beat et a lamentalite retrograde de la <>.Khayar

Exprimez vous!

CommentLuv badge