Président Mohamed Abdel Aziz n’exclurait pas un référendum sur les aménagements constitutionnels (parlementaire)

Ould Abdel AzizLe calame: Le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz aurait, au cours d’une rencontre avec  la majorité présidentielle qui le soutient  déclaré qu’il n’exclut pas un référendum sur les  amendements  constitutionnels  si le résultat du dialogue avec l’opposition  le commandait. Pour cela, indique notre source,  il faut qu’un  large consensus  se dégage autour de tels amendements.  Le président  aurait affirmé qu’il était preneur  de toutes les  propositions  de nature à faire avancer la démocratie  et l’unité du pays.

 Selon   toujours cette  source  parlementaire, le président  a affirmé que  rien ne lui impose de dialoguer avec son opposition, c’est  seul  son souci constant de faire participer l’ensemble des fils de ce pays à sa construction. C’est une réponse à ceux qui  croient que  si le pouvoir a proposé  un dialogue inclusif à son opposition  c’est parce qu’il fait face à  une grave crise économique et sociale.

Rappelons que cette sortie du président intervient  au moment où la réponse  du FNDU à l’offre du pouvoir devrait  être  connue. La commission technique du forum travaille, depuis quelques semaines  pour harmoniser sa position  et actualiser sa feuille de route  dans la perspective  du dudit dialogue. Et aux dernières nouvelles,  le RFD, membre du FNDU, accusé de faire obstruction au dialogue a fait connaître, hier mercredi  ses préalables au dialogue, ce qui a poussé certains observateurs et même des membres  du FNDU à  déclarer  que le parti du leader historique de l’opposition Ahmed Ould Daddah  s’acheminerait   vers  un boycott du dialogue. Ils estiment que ses préalables  sont « irréalistes ». Le FNDU saura-t-il éviter  d’être roulé dans la farine pour la nième fois ? La réponse  peut-être dans quelques jours.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge