Présidentielle 2014 : Faible affluence jusqu’en début d’après midi

votejuinLes électeurs mauritaniens se sont rendus aux urnes ce samedi 21 juin 2014 pour élire un président de la République. Plus d’un millions trois cent mille électeurs sont invités à choisir celui qui doit conduire aux destinées de la Mauritanie. Ils sont répartis dans 3000 bureaux de vote sur l’étendue du territoire national. Cette élection est boycottée par la majorité des partis de l’opposition réunis au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité.

L’appel au boycott a-t-il été entendu ou les électeurs mauritaniens ont tout simplement choisi de s’abstenir pour cautionner la réélection comme une lettre à la poste du Président sortant Aziz? Ce sont là des questions qui méritent d’être posées au vu du faible affluence qui a caractérisé le vote de ce samedi 21 juin. Dans la plupart des bureaux de votes où nous nous sommes rendus, le climat laisse entrevoir un taux de participation assez faible jusqu’en milieu de matinée.

L’autre aspect ou remarque, c’est que les électeurs ne sont pas bien sensibilisés sur le vote. Mieux, beaucoup d’entre eux, n’arrivent pas à retrouver leurs cartes d’électeurs. Même avec le système d’identification mis en place par la CENI ne fonctionne pas à merveille. « Il n’y a pas eu de sensibilisation car les électeurs cherchent toujours leurs cartes et parfois désespérément » constate un observateur de l’Union Africaine. En outre, il a souligné que « dans l’ensemble le scrutin se déroule normalement et les forces de sécurité encadrent bien les électeurs » poursuit-il.  Selon toujours nos informations, à l’intérieur, aucun incident n’est signalé. Le seul hic, c’est le manque d’engouement des électeurs. «J’ai vite voté parce qu’il n’y a pas beaucoup de monde » déclare un électeur qui vient de voter au dispensaire Kissal du château d’eau d’El Mina où sur 617 inscrits, seuls 202 votants ont accompli leur devoir civique à 13h. Dans les autres bureaux de vote de la capitale, c’est le même scénario qui se déroule. Toutefois, le candidat Sarr Ibrahima Moctar qui a vité à l’ilôt K s’est dit optimiste quant à la participation des électeurs. «Les mauritaniens sont souvent nonchalants le matin, mais l’après midi, ils vont venir massivement voter ». Une position que certains ne partagent pas compte tenu de l’appel au boycott des opposants farouches au régime d’Aziz qui parlent déjà de mascarade électorale. Pour sa part, Birame Dah Abeid, a indiqué que « le taux de participation sera normal » mais qu’il s’opposerait à un holdup électoral ou d’un passage par force pour usurper le pouvoir.

Pour sa part, le candidat Aziz qui a fait une déclaration après son vote au bureau du domaine, a indiqué que «le boycott de cette minorité (les partis membres du forum ndllr) qui ne jouisse pas de crédibilité n’aura aucun impact surtout que les présentes élections sont organisées sur la base d’un état civil biométrique infalsifiable». Comme à son habitude et durant la campagne, le candidat Aziz n’a pas manqué d’attaquer l’opposition boycottiste. Il a soutenu que le «renouvellement de la classe politique en Mauritanie est nécessaire pour libérer le peuple mauritanien, les jeunes en particulier, de l’emprise de la vieille garde dont les idées ne répondent pas aux exigences de l’heure ».Pour le candidat Aziz, «il est temps de changer cette classe avec la force et la volonté du peuple mauritanien, d’ailleurs, les dernières élections législatives et municipales ont permis à plusieurs jeunes d’accéder aux postes électifs de député, maire et conseillers ».

Badiana

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge