Présidentielle malienne : IBK félicité par Soumaila Cissé

Photo du Mali

Après 18 mois de crise sans précédent, le Mali vient d’organiser une élection présidentielle dont Ibrahim Boubacar Keita (IBK) et Soumaila Cissé sont les deux finalistes. Au finish, la tradition a été respectée. C’est la fin du suspens!

Après un 2e tour tenu ce 11 août, opposant l’ex premier ministre à l’ex ministre des Finances du Mali, la victoire du premier a été reconnue par le second dans la soirée du 12 aout dernier avant même l’annonce officielle des résultats. Ingénieur de formation, Soumaila Cissé, 63 ans, qui rêvait de présider le Mali après sans doute une lecture minutieuse des décomptes de voix a préféré lui-même admettre sa défaite. Se faisant, il a choisi de téléphoner et de se rendre avec sa famille au domicile d’IBK qui l’a accueilli en compagnie de ses proches sous l’œil attentif de la presse venue immortaliser ces instants où le pays retenait son souffle. Soumi, l’enfant de Niafunké (une ville située dans la région de Tombouctou) qui se présentait ainsi pour la 2e fois à une présidentielle a posé ainsi un acte hautement symbolique salué par beaucoup de ses compatriotes et même de ses détracteurs. L’histoire retiendra.

Et pourtant c’est avec son cercle rapproché qu’il a pris la décision  d’admettre une nouvelle fois sa défaite: « Je n’ai reçu de pression de personne pour aller saluer IBK. Je suis parti en Homme libre. A part ma femme et mes enfants, personne ne savait que j’allais voir IBK, pas même mon chauffeur. Nous allons contribuer au rassemblement, nous allons contribuer au développement du Mali. C’est cela le plus important pour moi » confie t-il à la presse.

IBK s’est quant à lui félicité de cette surprise que lui a réservé son jeune frère conformément à la tradition purement malienne: «Ce n’est pas n’importe quelle visite. C’est la visite de mon jeune frère, de mon cadet, Soumaïla Cissé (…) Cela je crois est le symbole d’un Mali nouveau. J’ai dit que dans cette affaire là, c’est le Mali qui gagne et l’image est là ! Cela est seul digne du Mali » a-t-il soutenu selon le site www.journaldumali.com.

Après ce consensus sur l’acception du choix du peuple malien et du verdict des urnes, accueilli favorablement dans le concert des nations comme signe de la maturité de la démocratie malienne, tous attendent l’annonce officielle des résultats qui devra intervenir dans les heures ou jours prochains pour confirmer l’acte hautement symbolique rehaussé par «un bon perdant». En attendant que le futur président IBK prenne du service pour mettre au travail ses compatriotes après une crise multidimensionnelle, le Mali sort grandi de cette élection très suivie et très attendue par toute la communauté internationale.

Le Mali retrouve sa démocratie perdue dans les méandres du désert

Il a fallu être armé de courage et de détermination pour en arriver là. Le peuple malien qui a toujours montré un exemple de démocratie, vient de rééditer une tradition bien connue au pays de Soundiata Keita. Le « Maliba » par l’acte d’un potentiel candidat, Soumi, pour les intimes, vient de prouver qu’il est bien possible de rassembler les Maliens et d’effacer toute une page assombrie depuis un certain 22 mars 2012 par la faute d’un capitaine et sa bande qui ont voulu ternir l’image d’un Mali jadis démocratique. Ceux qui ont prédit un autre chaos au Mali, peuvent déchanter. Le geste de celui par qui les gens pensaient qu’un autre « putsch » pouvait ressurgir, a coupé l’herbe au pied aux mauvais prédicateurs. Si dans d’autres démocraties, les perdants appelaient leurs vainqueurs au téléphone, au Mali, c’est la revalorisation d’une tradition ancestrale qui a prévalu. Cela a été l’œuvre d’un digne fils du terroir de Toumbouctou. Un autre Mali est né, après une année et demie d’aventure incertaine. L’image témoigne et témoignera. C’est le renouveau malien. D’autres pays peuvent s’en inspirer pour éviter des situations chaotiques. Bravo le Mali !

Awa S. Traoré et Badiana

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge