Prix décerné à Biram Ould Dah : La CNDH indisposée

ira biramLa présidente de la Commission nationale des droits de l’homme ne sait plus où donner de la tête depuis que les Nations-Unies ont exprimé leur intention de décerner le Prix des Droits de l’Homme des Nations Unies à Biram Ould Dah Ould Abeid.

Plusieurs organisations téléguidées par ses soins battent le macadam pour « dénoncer » cette distinction qui désarçonne son discours et vide le bilan élogieux qu’elle a fait de sa propre «écurie». La distonction attribuée au président de l’Ira est perçue comme un échec du discours de la CNDH sur la réalité des Droits de l’Homme dans le pays. « La présidente n’est pas crédible » assurent certains observateurs qui attestent que tout ce qui a été mené jusqu’ici par la CNDH n’est que du folklore pour la consommation politique locale. Ce n’est donc que normal que la distinction de Biram soit considérée comme un revers de la stratégie déployée par les autorités, précise-t-on de même source.

Rappelons que le président de l’Ira, Biram Ould Abeid, lauréat de ce prix a été proposé par la Société pour les peuples menacés (SPM). Le prix lui sera remis par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, le 10 Décembre, lors d’une cérémonie à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies. Le prix des Droits de l’Homme est décerné tous les cinq ans.

Source : Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge