Probable crash d’un avionn malaisien avec plus de 200 passagers à bord

1389433642Des sources médiatiques chinoises et vietnamiennes ont rapporté que le Boeing 777 de la compagnie malaisienne, parti de Kuala Lumpur, et qui devait arriver à Pékin, est probablement tombé sur les rivages sud du Viet-Nam. Mais cette information n’a pas encore été confirmée de manière officielle.

Le vol MH370 n’a émis aucun signal de détresse ; il a disparu des écrans radar, c’est tout. L’appareil, un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines, avait décollé de Kuala Lumpur à 0h21 locales (17h21 heure de Paris) ; son atterrissage était prévu à Pékin à 6h30 (23h30 heure de Paris). Il ne s’est pas signalé, comme prévu, aux contrôleurs aériens du Vietnam, alors qu’il survolait la mer entre la Malaisie et Ho Chi Minh-Ville.

A bord, 239 personnes, 12 membres d’équipage et 227 passagers de 14 nationalités, en majorité des Chinois, mais aussi quatre Français – la liste des nationalités est disponible sur le site internet de la compagnie. « Nous regrettons profondément d’avoir perdu tout contact avec le vol MH370″, a fait savoir, dans un communiqué, le PDG de la compagnie, Ahmad Yahya. Qui poursuit, pas très optimiste : « Notre équipe est en train d’appeler les proches des passagers et de l’équipage. Nos pensées et nos prières vont à tous les passagers concernés, l’équipage et leurs familles. »

Le Quai d’Orsay a mis en place une cellule de crise, joignable au 01 43 17 56 46, pour les familles qui s’inquièteraient.

 Abîmé en mer ?

 Selon un amiral vietnamien, cité par les médias du pays, l’appareil se serait abîmé en mer, au large des côtes vietnamiennes. Plus précisément, à 153 milles nautiques de l’île de Tho Chu, près de 300 kilomètres. L’amiral Ngo Van Phat déclaré : « Pour le moment, il n’y a pas de navires de la marine vietnamienne sur place, aussi demandons-nous aux bateaux de l’île de Phu Qoc de se préparer à porter secours ». Le ministre malaisien des Transports, Hishamuddin Hussein, dément. Selon lui, aucune épave n’a été localisée.

Le ministère vietnamien de la Défense a annoncé une opération de recherche, et la Malaisie a envoyé un avion, deux hélicoptères et quatre navires pour fouiller au large de sa côte est, en mer de Chine méridionale. La Chine a de son côté ordonné à des navires de patrouille maritime dans la région de commencer à chercher, et les Philippines ont dépêché trois navires et un avion de surveillance.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge