Procès Karim Wade: Dakar sous tension à l’approche du verdict

L'ancien président Abdoulaye WadeAu Sénégal, la cour de répression de l’enrichissement illicite doit rendre ce lundi matin son verdict contre Karim Wade et ses coaccusés. Sept ans de prison ferme, une amende de 250 milliards de francs CFA (plus de 380 millions d’euros) et une peine d’inéligibilité ont été requis contre lui.

Un sentiment d’incertitude prévaut à Dakar alors que la cour de répression de l’enrichissement illicite s’apprête à rendre son verdict dans le procès Karim Wade. Sera-t-elle clémente ou bien sévère ? Dans ce cas, quelle sera la réaction des partisans de Karim Wade ? Les observateurs sont en tout cas peu nombreux à miser sur une relaxe.

Le PDS, qui vient d’investir Karim Wade candidat pour la prochaine présidentielle, a multiplié ces dernières semaines les appels à la résistance face à l’arbitraire et à l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir. Et nul n’a oublié les propos de son chef, Abdoulaye Wade, affirmant lors d’un meeting qu’il était prêt à donner sa vie pour son fils. L’ancien président a cependant précisé qu’il n’avait pas l’intention de brûler le pays et a demandé à ses militants de rentrer chez eux, dans le calme, après le verdict. Tout en affirmant qu’il était prêt à répondre aux provocations.

Certains redoutent cette stratégie de la tension. D’autres estiment au contraire que c’est du bluff, qu’Abdoulaye Wade se trompe d’époque. Quoi qu’il en soit, les autorités n’ont pas l’intention de laisser se développer un climat insurrectionnel au Sénégal. Plusieurs arrestations ont déjà eu lieu ces derniers jours dans les rangs du PDS. Les forces de l’ordre quadrillent la ville depuis samedi. Le président Macky Sall a prévenu : quiconque enfreindra la loi sera traduit devant les tribunaux. On ne permettra à personne de déstabiliser les acquis démocratiques de ce pays.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge