Protéger toutes les églises de France ? Impossible, selon l’archevêque de Paris

Capture-decran-2015-04-23-a-11TERRORISME: Le cardinal André Vingt-Trois a déclaré ce jeudi qu’il était « impossible de protéger toutes les églises de France ». L’Archevêque de Paris a toutefois appelé à ne pas céder au « piège que tendent les réseaux terroristes de transformer leurs actions ou projets en une sorte de surenchère médiatique permanente ».

Depuis plusieurs mois déjà, les églises comme les autres lieux de culte français sont sous haute surveillance. Mais au lendemain de l’annonce d’un attentat évité le 19 avril sur deux églises de Villejuif (Val-de-Marne), ni le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, ni l’Archevêque de Paris le cardinal André Vingt-Trois, n’ont voulu détailler ce jeudi le plan Vigipirate mis en place pour ces sites.

Plus de 45.000 églises, 178 protégées

Pour autant, le ministre de l’Intérieur a déclaré que le dispositif pouvait se « dynamiser », afin de « s’adapter en permanence pour faire face à la menace ». A ce jour, a-t-il rappelé, « 20.000 policiers, gendarmes, militaires » sont déployés « sur l’ensemble du territoire national pour assurer la protection de l’ensemble des institutions, des lieux de culte, des écoles susceptibles de faire l’objet des menaces terroristes ». Un peu plus tôt dans la matinée, le Premier ministre Manuel Valls annonçait sur France Inter que depuis janvier, « de nombreux attentats (avaient) déjà été déjoués, cinq, compte tenu de l’attentat qui n’a pas eu lieu heureusement à Villejuif… » Celui de dimanche est le premier qui visait une église.

A ce jour, « 178 lieux de culte catholiques bénéficient d’une surveillance spécifique » a par ailleurs précisé Manuel Valls, sans en donner les noms ou les localisations. Un chiffre qui semble dérisoire quand on sait que la France compte plus de 45.000 églises.

« Ne pas céder au piège que tendent les réseaux terroristes »

Interrogé par une journaliste sur la possibilité de « protéger toutes les églises de France », le Cardinal André Vingt-Trois a livré une réponse claire. « Est-ce qu’il est possible de protéger tous les Français ?, a interrogé l’Archevêque de Paris. Vous allez sortir d’ici, vous n’aurez pas un agent de police qui vous accompagnera et donc vous serez en danger. Mais on sait qu’il y a des points de cristallisation qui peuvent être plus forts que d’autres. Il y a des lieux qui sont plus fréquentés que d’autres et qui nécessitent une protection évidemment plus continue ».

Le cardinal André Vingt-Trois a ajouté avoir « bien conscience que le projet d’attentat qui a été déjoué dans les jours passés visait une ou deux églises catholiques mais qu’à travers ces églises catholiques, il visait plus largement non seulement une certaine image de la France, mais aussi une certaine conception de la vie ». « Nous ne voulons pas céder à la tentation ou piège que tendent les réseaux terroristes de transformer leurs actions ou projets en une sorte de surenchère médiatique permanente. Ça n’est pas la bonne manière de réagir par rapport à eux, sinon ça veut dire que plus ils font de mal, plus ils sont considérés. (…) Nous ne sommes pas sur la terre pour devenir les ennemis les uns des autres et nous essayons dans notre comportement et dans une mise en place d’une certaine vigilance de garder la liberté de vivre et de manifester ce que nous croyons comme nous le croyons » a conclu l’Archevêque de Paris.

Source: Metronews.info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge