Quand on enfile un préservatif, ce n’est pas pour aller prier !!!!!

Les avocats de Cheikh Yérim Seck croient fortement à l’innocence de leur client. Ils ont essayé, selon l’As, de battre en brèche l’existence d’un viol dans cette affaire.

preservatif« On ne peut pas regarder un homme enfiler un préservatif et dire par la suite que vous ne attendez pas à un acte de pénétration sexuelle. Parce que quand on met un préservatif, ce n’est pas pour aller prier. C’était clair dans la tête de Cheikh Yérim Seck que dans celle de la fille » soutient Me Mamadou Mbow, selon l’As lu par Léral.net. Pour Me Aly Fall qui a invoqué l’analyse d’un de ses amis gynécologue, l’argumentaire du viol et de la défloration hymène est inopérant. Car à en croire l’homme de l’art, « une femme qui refuse de s’ouvre pas et si elle est vierge, on ne peut pas atteindre le cul-de-sac de Douglas qui est au fond de la partie génétale de la femme ».

Source : Leral

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind