Qu’avons-nous fait de la foi d’Abu Bakr As-Siddiq ?

contribution1

Gens de peu de raison, qui jettent de l’encre et du papier et croient atteindre la parole divine. Gens de peu de foi, qui embrassent*les écritures et pensent protéger la parole de Dieu.

Gens de peu de raison, qui croient le divin matériel. Gens de peu de foi, qui ne croient pas le coran en sécurité, au ciel. Gens de peu de foi, quelle prétention nous autorisent à croire qu’Allah a besoin de notre défense ? Gens de peu de raison, qui pensent abattre la religion par l’injure. Que pouvez-vous éparpiller qui ne le soit déjà ?

Gens de peu de foi, qui pensent défendre la religion par la colère ; que voulons-nous préserver qui ne le soit de toute façon ? Le corps d’Abu Lehab ou celui d’Abu Bakr As-Siddiq ?

Et pourtant,il nous a été enseigné que tout est accomplit depuis le premier jour! Nous étonne-t-il alors que des atomes ayant appartenu à Abu Bakr et Abu Lahab soient possiblement accolés, pour dans un même papier, jeté aux détritus ? Que le papier finira dans le corps d’un cafard, que le cafard finira dans le ventre d’un oiseau ; que l’oiseau finira en poussière, que la poussière donnera une herbe ; que l’herbe fera la chaire d’un mouton, laquelle fera les tissus d’un Imam ou d’un voyou.

Gens de peu de foi, nous savons pourtant que quels que soient les éparpillements ou les souillures apparentes, il ne manquera pas un atome pur, à Abu Bakr. Qu’aucune confusion ne sera faite avec ceux d’Abu Lahab, le jour où tous les deux verrons la face d’Allah.

Alors gens de peu de foi, de quoi nous offusquons nous ? Que l’on jette aux détritus le carbone d’Abu Bakr ou celui d’Abu Lahab? Ou craignons-nous de perdre le peu de foi avec la destruction d’une forme matérielle de la parole de Dieu ?

Gens de religion par le savoir, qui en oublient la substance.Gens de religiosité par la raison, sans émotion.Gens de la lettre des écritures, qui en oublient le sens : Préservez votre science, votre intelligence, la baraka de la lecture du coran. Mais priez ……. Et souvenez-vous de la parole d’Abu Bakr As-Siddiq : Vous cesserez d’odorer le prophète ou les écritures,pour mieux les aimer tous les deux.

Embrasser* : Tenir entre les membres supérieurs, dans un geste d’amour ou de protection

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge