Que va-t-il se passer avec ces victimes de Gaza ?

victimegaza

La réponse est (encore) dans la question et notre confrère du Nouvel Obs le sait trop bien. Il ne se passera rien du tout ! Car, justement, les victimes ne sont pas israéliennes, encore moins américaines, françaises ou anglaises. Elles sont palestiniennes, misérables dans leur vécu quotidien, étouffés dans une bande de terre exigüe, terrorisés par le feu sur leurs territoires occupés, abandonnés à eux-mêmes… pendant que les hypocrisies diplomatiques planétaires laissent le temps aux armées juives de parachever leur mission et de décréter elles-mêmes la fin de leurs agressions.

Après la salle besogne israélienne, il ne se passera rien du tout ! Le monde entier retournera à ses modes de fonctionnement classiques. Obama hors du coup, John Kerry va peut-être reprendre ses pérégrinations après son coup de colère off contre Israël. Hollande va en revenir à ses petites phrases à deux sous qui ne font rire que Julie Gayet et lui, le putschiste Al-Sissi d’Egypte va conforter son pouvoir avec l’appui de Netanyahou, les émirats bedonnants du Golfe ne vont pas arrêter leurs virées entre Paris, New York, les Caraïbes, Las Vegas… Finalement, le véritable camouflet que les Palestiniens toutes tendances confondues pourraient infliger à leurs tyrans d’à côté pour que les massacres à grand échelle ne soient pas vains, c’est parvenir quoi qu’il en coûte à mettre en place durablement un gouvernement d’union nationale qui permette d’aller à des élections législatives et présidentielle, le facteur essentiel que l’Etat d’Israël voulait détruire en lançant une expédition militaire si sauvage et si inhumaine.

Même après sa disparition, Nelson Mandela reste encore pour nous tous un formidable exemple d’outre tombe. En 1997, il disait déjà : « Nous savons très bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens. »

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge