Quel avenir pour le secteur de l’éducation en Mauritanie ?

eleves_ecole_privee

L’école mauritanienne se trouve plongée actuellement dans un chaos sans précédent et rien ne semble changer malgré les promesses et les discours.

Ce chaos,  selon plusieurs analystes du monde scolaire mauritanien et les parents avertis, aurait sérieusement pris corps sous les différents régimes. Mais jamais d’égal en cette période. Face à l’ampleur des dégâts, les interrogations sont nombreuses quant à la survie de l’école mauritanienne.

 Dans ce chaos auquel notre école est confrontée depuis des années, des analystes indiqueraient, que ce désordre est relatif à un laisser aller total. Pour certains, cette dégradation du système scolaire mauritanien n’est autre que les retombées d’un manque de considération et surtout d’un laisser aller tributaire des leaders politiques en charge de l’éducation.

Sur un tout autre plan, certaines sources indiquent que les problèmes  actuels, qui mettent aujourd’hui en mal le système éducatif mauritanien, ne sont autres  que la suite des désordres semés par les dirigeant et ceux nommés à des postes ministériels et autres postes de responsabilités sans critère et souci pour l’avenir

Pour remédier à cette maldonne, des voix se sont élevées dans les milieux scolaires et même ailleurs soutenant, qu’il faille revenir aux reformes de l’éducation. De ces reformes, la Mauritanie, faut-il le souligner, n’en a pas tiré profit, car elles ne permettent pas de former de vrais cadres administratifs, judiciaires, économistes, d’encadrer et de permettre à beaucoup de nos concitoyens d’être des vrais représentants  de la nation.

Au regard de la dégradation du système éducatif mauritanien, il paraît bien nécessaire pour les plus hautes autorités, les principaux leaders du système éducatif de notre pays, de se souvenir  des passages des grands hommes, qui ont marqué l’histoire contemporaine du continent par une utilisation judicieuse de leurs plumes : fruit de scolarités réussies. S’il est dit qu’hier, l’école mauritanienne était spécialisée dans la formation des cadres,  toutes catégories confondues, aujourd’hui c’est tout le contraire, à cause des comportements malsains apportés au sein de l’école par certaines personnes sans vergogne. Frustrés, les enseignants deviennent non productifs et font semblant de faire aller.

Ne faut il pas craindre un jour ou l’autre que nous subissions la loi d’autres cadres bien formés venant d’autres horizons, d’Afrique ou d’ailleurs dans le monde ? Nos différents services, nos entreprises ou sociétés, seront dirigées et gérées par ceux-là, qui auraient reçu des formations adéquates si rien n’est fait pour sortir du chaos. Le mal est déjà grand pour notre système éducatif. En un mot

Amadou Bocar Ba

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge