Radio Koubeni : Droit de réponse : La lâcheté n’a plus de limite

DROIT DE REPONSEL’IRA vient de diffuser un communiqué pour nier être derrière la planification de l’attaque contre Radio Koubeni et son directeur général et ainsi se désolidariser de son groupe de jeune embrigadé généralement réservé aux travaux sales. Nous livrons ci-dessous pour les lecteurs de Cridem les faits :

Le jeudi 30 janvier 2014 un groupe xénophobe envoyé par Birame Ould Ebeidi a bloquée l’entrée de Radio Koubeni pendant 45 minutes prônant des slogans racistes contre la radio, son directeur et la communauté arabe de façon générale.

Cette attaque a été organisée contre la radio, par ce que tout simplement le président de l’IRA a un point de vu différent du notre; dans son habituel comportement de faire taire toute personne qui le contrarie, Birame a mal pris la campagne organisée par radio Koubeni pour mettre fin aux intermédiaires des tributs, des groupes ethniques et religieux qui sont contre les principes du fondement de la république.

Il s’ajoute à ses propos tenus par le directeur général dans son interview concernant les « harratines » (affranchis) qu’il est difficile de distinguer cette frange de la population par la couleur parce que tout simplement les arabes noirs notamment les Owlad (Mbarek, Benyoug, Taghredent, zembeti , les Chourfas de Mbout et Néma) sont plus nombreux que ces derniers et le nombre d’affranchi doit être en deçà de 22% de la population.

Birame et un grand nombre de ses collaborateurs ont défilés dans les studios de radio koubeni, traitant la communauté arabe d’esclavagiste, de mécréant de raciste… en j’en passe sans que nous lui demandons de faire des excuses ou de censurer ses propos pour lesquels nous avons été interpellé plusieurs fois par la HAPA sans nous soucier des mesures qu’elle peut prendre contre nous.

Le principe de donner à chacun la parole pour défendre ses idées et ses idéaux est notre seul mobile et le demeurera.

Nous attirons l’attention de l’opinion publique, des ONG et des partenaires au développement sur les attaques perpétrées contre les journalistes et les sociétés de presse par se même groupe xénophobe appelé IRA.

L’harcèlement de la presse, les attaques contre les individus et les insultes semblent être le sport favori de Birame président de l’IRA qui prétend être un militant des droits de l’homme.

Notre noble métier qui n’a qu’un seul but, celui d’éclairer l’opinion publique et d’ancrer les principes de la démocratie, qui commencent par l’acceptation de l’autre et le respect de son point de vu, est menacés devant l’acharnement de se groupe qui fait fi des lois de la république.

Nous lançon un appel à tous ce qui sont épris de justice, de paix et soucieux de voir la Mauritanie indépendante et débarrassée de toutes les tares de se solidariser avec la presse.

En attendant vos réactions, veuillez croire à nos sentiments les meilleurs.

Lebatt Ould Eytah Radio Koubeni

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge