RDC: La mort d’un militant de l’opposition entraine des affrontements avec la police

Militant tuéEn RDC, des violents affrontements ont opposé ce mardi, les militants de l’Udps et les forces de l’ordre devant le siège du parti que dirige Etienne Tshisekedi.

Les affrontements, ont lieu après la mort d’un militant de l’Udps, tué par un militaire. Le parti d’Etienne Tshisekedi, a révélé la mort par balles de son militant sur sa page Facebook, à l’origine des affrontements entre militants et forces de l’ordre, « pendant que le président [Etienne Tshisekedi], était entrain de recevoir l’envoyé spécial des usa Thomas Perriello, la police deKabila Rechercher Kabila vient de tuer un militant de l’Udps », écrit Felly kabala de la Communication et information médias de l’Udps.

La Rdc est secouée par des blocages politiques entre opposition et majorité présidentielle au sujet du dialogue national convoqué par Kabila.

De retour dans son pays après près de deux ans de soins médicaux en Belgique, Etienne Tshisekedi, a exigé l’organisation d’un scrutin présidentiel avant la fin de cette année et le départ de Joseph Kabila, arrivé au pouvoir en 2001 et dont la constitution n’autorise plus de candidature.

L’opposant historique aux différents régimes de Kinshasa, a par ailleurs traité de « kabiliste », Edem kodjo le facilitateur désigné par l’Union africaine, au dialogue convoqué par Kabila.
Le leader congolais, avait reçu de la Cour constitutionnelle, l’autorisation de proroger sa présence au sommet de l’Etat au delà de 2016 en cas de non organisation d’un scrutin présidentiel, avant la fin de cette année.

Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge