Réalisation de projets d’envergure pour faciliter à l’ensemble des citoyens l’accès à l’eau potable

 

l'eau potableL’Assemblée nationale a tenu, mercredi après midi, une séance plénière sous la présidence du député Lemrabott Ould Bennahi, vice président de cette chambre, consacrée à la réponse du ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, M. Mohamed Ould Khouna à la question orale posée par le député Hamadi Ould Sid’El Moctar, sur les mesures prises par l’Etat pour faire face au déficit en eau potable constaté dans certaines des villes de l’intérieur du pays.
Dans son intervention, le ministre a indiqué que l’eau potable et les services d’assainissement occupent une place de choix dans la préservation de la santé et de la dignité de l’homme conformément aux lois et à la charte internationales relatives aux droits économiques, sociaux et culturels.
Il a ajouté que notre pays, dont les resserves sont des moins importantes dans le monde, selon des études internationales, connaît aussi bien en milieu urbain que rural, une crise d’eau aiguë. M. Mohamed Ould khouna a aussi précisé que la majorité de la population utilise encore les moyens traditionnels pour s’approvisionner malgré les risques de santé. Le ministre a également présenté la stratégie appliquée par son département et le bilan de ses activités de 2009 à 2015. Il a remarqué, dans ce cadre,
que son département accorde la priorité à la généralisation de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, à l’amélioration de la gestion du secteur ainsi qu’au renforcement des capacités des directions techniques.
Il a encore précisé que le ministère a réalisé plusieurs programmes et projets de développement qui ont permis de rehausser le taux d’accès des citoyens à l’eau potable et d’augmenter le nombre de bénéficiaires des services d’assainissement.
Parmi ces réalisations, note-t-il, 327 stations d’approvisionnement en eau potable, dont 106 fonctionnent à l’énergie solaire profitant à 343 mille personnes. Dans le domaine de l’assainissement, le ministre assure que 927 localités ont été intégrées à l’approche de la gestion communautaire et de l’assainissement public.
M. Mohamed Ould Khouna a révélé, d’autre part, que les plans d’assainissement des villes de Nouakchott, de Nouadhibou, de Rosso, de Kiffa, de Kaédi et d’Akjoujt ont été réalisés et seront suivis de ceux de Néma, de Timbédra et d’Aïoun qui sont en phase d’étude.
Le ministre a encore cité, dans le secteur de l’hydraulique, plusieurs projets dont celui du Dhar, de l’Aftout Sahili et l’aftout cherghy qui vont approvisionner en permanence, après leur réalisation, l’ensemmble des villes et localités du pays en l’eau potable.
Il a souligné que la stratégie nationale de développement du secteur de l’hydraulique et de l’assainissement est axée sur l’identification, la mobilisation, le suivi, la protection des ressources hydrauliques, l’amélioriation de l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement en plus de la bonne gouvernance du secteur.
Le ministre a enfin affirmé que le plan d’action (2015-2017) permettra la réalisation de 500 réseaux d’approvisionnement en eau potable, la réhabilitation de 240 autres réseaux hydrauliques, le forage de 540 puits, la construction de 15 bassins de conservation d’eau ainsi que la réalisation du complément de la partie relative au programme d’assainissement des eaux de pluies de Nouakchott.

Source: Ami

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge