Recrudescence des violences sexuelles : Plaidoyer pour la protection des droits des victimes et la sécurité pour les femmes et filles

zeynaboumoussa

L’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (L’AMSME), à travers son Centre EL Wafa pour les conseils et la prise en charge des violences sexuelles, spécialisé dans l’assistance et la prise en charge des victimes de violences sexuelles, s’inquiète de la recrudescence des violences sexuelles depuis quelques années. Un phénomène  surtout  perpétré sur les mineurs qui représentent 82 % des cas  qu’on a enregistré.

«Nous dénonçons aussi l’impunité des auteurs de ce crime odieux  et attirons l’attention des pouvoirs publics  que si des mesures concrètes ne sont pas envisagées rapidement ces violences deviendront un feu de brousse sur toute l’étendue du territoire Mauritanien » indique Zeynabou Taleb Moussa, la présidente.

L’AMSME  est ravie que ses efforts de lutte depuis 14 ans contre ce  crime soient renforcés par d’autres organisations qui commencent  à dénoncer les faits et assister les victimes. Mais par la suite «nous demandons qu’elles  respectent les droits des victimes à la protection par l’anonymat et la confidentialité, en dehors de cela nos efforts seront en contradiction avec la protection des droits de ces victimes » poursuit-elle.

Dans la déontologie  de l’assistance à une victime de violence sexuelle, «il faut la confidentialité, il est recommandé de ne jamais dire le nom de la victime, ni ceux de ses parents, ni le lieu qui peut identifier leur place. Il faut juste raconter seulement les faits pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale » a-t-elle dit non sans demander que «des lois soient votées le plus rapidement possible comme le suggèrent les recommandations du comité de la CEDAW de juillet dernier afin de protéger les femmes et les enfants contre ce crime».

Enfin, elle a attiré l’attention des pouvoirs publique sur l’importance de «prendre des mesures urgentes pour instaurer la sécurité au niveau des écoles, des lieux obscurs et surtout les taxis».

Avec AMSME

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge