Référendum de 5 Août : Le langage non ambiguë de Balas

Le président du parti PMC- Arc en ciel,   Ba Alassane Hamady Soma, Balas avait  pris son courage en main  quand il décida de participer  au Dialogue National inclusif, le voila encore  s’exprimer sans aucune  ambiguïté  sur la  question de la révision constitutionnelle.
Nombreux sont ceux qui s’expliquent encore  la position  de Mr Balas sur le projet de révision  constitutionnelle initié par le président  Mohamed ould Abdel  Aziz et catégoriquement rejeté par l’opposition  qui le juge foncièrement dangereux pour l’avenir de la République mais  soutenu par  la majorité et l’opposition centriste qui le trouvent salvateur. Balas  s’est exprimé  sans  surprise de tous ceux qui reconnaissent en l’homme une franchise. Les positions  des politiciens   au sujet  de la révision constitutionnelle  risque de porter un sérieux coup à la crédibilité  de certains  dont des partis qui  font de la cohabitation, du  passif humanitaire et d’autres questions sensibles leur  cheval de batail si l’on se fie à la vague d’indignations que leur position  ne cesse d’alimenter.
En effet, il s’agit bien d’un texte de relecture constitutionnelle  auquel l’opposition, au nom  du  peuple mauritanien semble plus que jamais déterminé à faire échec. Balas, en qui la confiance  d’une frange du  peuple mauritanien  s’est incontestablement renforcée  après sa courageuse  déclaration  à l’ouverture qui Dialogue National inclusif  a décidé et pour son parti.  Son parcours politique est digne d’exemple, son acte politique le plus acclamé et qui a valu sa plus grande légitimité auprès de la population  mauritanienne, demeure sa  position par rapport aux sujets qui touchent plus d’un au pays  du chitari  et de  maw mouskilé. C’est au vu  donc de l’audace politique et la précision intellectuelle qui le caractérisent, que nombreux  ne sont pas  visiblement étonnés, voire surpris  par  la position d’Alassane Hamady Soma Ba concernant   cette révision constitutionnelle.
Nos politiciens  peuvent- ils  avoir un langage moins ambiguë  que Bals ?
Une chose est sûre : le  peuple mauritanien n’est  pas  aujourd’hui décidé à accorder de crédit à quiconque   parlera du lui sans se soucier réellement de lui.

Amadou Bocar Ba/Gaynaako

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind