Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) : Communiqué de presse


Le Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) constate depuis quelque temps une recrudescence des attaques verbales contre les journalistes et les entreprises de presse.
Certains partis politiques utilisent la diffamation, l’injure et l’insulte pour réagir à la publication d’informations et articles qui ne leur plaisent pas. L’objectif poursuivi par ces partis est de terroriser les journalistes. Ceci constitue une pression sur le journaliste et une atteinte à la liberté de la presse.

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM)

L’épisode le plus récent de cette inquiétante dérive fut le communiqué émanant, il y a de deux jours, de cela, de la direction de la communication de l’Union pour la République (parti au pouvoir, UPR).

Ce communiqué était dans la forme un droit de réponse légitime à une information publiée par le site «Essevir», et dans le contenu, une violente attaque avec des expressions vulgaires à l’encontre de «Essevir» et son équipe.

Il s’agit là en fait d’une réédition de l’attitude précédemment adoptée par le parti au pouvoir contre les sites d’information «Al Akhbar» et «Akhbar Nouakchott», qui avaient été traités dans des circonstances similaires, de manière violente et incorrecte.

Le RPM condamne ces chantages exercés contre les journalistes en vue de leur faire peur afin qu’ils cessent de publier des informations qui ne sont pas du goût du parti au pouvoir et des autres partis politiques.

Le RPM appelle les politiciens enfin , à comprendre la profession journalistique, à éviter d’impliquer la presse dans leurs querelles et à cesser d’humilier les journalistes.

Nouakchott le 2 aout 2012
Le Bureau Exécutif

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge