Rencontre des météorologues à Nouakchott : La sécheresse plane sur la Mauritanie

arton94Selon le directeur général de l’Office national de la météorologie, Mohamed Ebatt Ould Cheikh Mohamed El Mamy, la Mauritanie est sous l’effet de changements climatiques multiples, aussi bien au niveau continental que terrestre, en particulier dans les zones agricoles. Ce qui en fait l’un des pays les plus exposés à la désertification et à la dégradation des terres.

S’exprimant lors du 6ème congrès des directeurs de la météorologie dans la zone ouest africaine dont les assises s’étaient ouvertes le mardi 19 avril dernier à Nouakchott, Mohamed Ebatt devait souligner que l’intérêt de la rencontre réside dans le renforcement des capacités des organes chargés de la météorologie au niveau des pays membres dans la lutte contre les menaces liées à l’insécurité alimentaire et ses conséquences économiques et sociales.

Le ministre de l’Équipement et des Transports Ahmed Salem Ould Abdel Raouv devait lui aussi mettre l’accent sur l’intérêt du congrès des météorologues ouest africains à Nouakchott, notamment dans les solutions à apporter pour lutter contre les effets des changements climatiques et ses conséquences, notamment la sécheresse et l’épuisement des réserves en eau. La Mauritanie, dira-t-il en substance, dispose d’une stratégie et de plans appropriés pour faire face à ces menaces.
A son tour l’ambassadeur d’Espagne à Nouakchott, dont le pays finance le congrès des météorologues ouest africains à Nouakchott, a évalué à sa juste valeur le partenariat bilatéral qui lie l’Espagne et la Mauritanie dans divers domaines de coopération, en particulier dans le domaine météorologique. Il a mis l’accent sur l’importance des recommandations qui se dégageront de la rencontre, notamment dans le domaine des données météorologiques et des techniques d’analyse des systèmes d’information géographique.

A rappeler que le Congrès de Nouakchott vise à évaluer les réalisations déjà accomplies dans le domaine de la météorologie et leur impact dans l’amélioration de la sécurité alimentaire, à travers les appuis techniques fournis aux agriculteurs et aux pêcheurs traditionnels. Outre le ministre de l’Equipement et des Transports, ses collègues de l’Agriculture et de l’Elevage avaient également pris part à la rencontre.

Source: Authentic

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge