Réouverture de l’Académie Nationale de Football : Chance égale pour tous les jeunes talents !

academie_footMohamed Feily dit Antar – L’Académie Nationale de Football a ouvert ses portes, ce mardi 11 mars, après sept ans d’arrêt et beaucoup d’interrogations. Inaugurée sous le mandat de Moulay Ould Abbas par le technicien français, Noel Tosi, l’Académie avait commencé à porté ses fruits en pourvoyant des talents comme Dominique Da Silva ou Ismail Diakité avant de fermer ses portes dans une incompréhension totale.

Attendue depuis deux ans, la réouverture de l’Académie Nationale a suscité un grand engouement au cœur même des foyers parce que de nombreux jeunes étaient accompagnés de leurs parents :

« Nous attendions avec impatience cette ouverture et nous avons tenu à être présents pour encourager nos enfants », nous déclare un parent de joueur qui vient de la moughataa de Riyad. Ils étaient plus de 200 à participer à cette première journée de présélection.
Au programme, l’aptitude physique, les fondamentaux, mais aussi un match de football pour voir les capacités des jeunes. L’opération touche, dans un premier temps, la catégorie d’âge de 14 à 15 ans et elle aboutira à la sélection de 30 jeunes qui auront une formation et un suivi régulier.

Un technicien espagnol à la tête de l’Académie

Pour former la relève de notre football, la FFRIM s’est tournée vers l’Espagne ou elle a fait appel à Fuertes Sastre Luis, qui n’est autre que l’ancien responsable du Centre de Formation du F.C Valence (club de DI espagnol). Le technicien espagnol a été désigné comme Directeur de l’Académie Nationale de Football.

Il est épaulé par Taleb Ould Lemrabott, l’actuel entraîneur de l’ASC Tidjikdja, qui aurait été choisi pour sa maîtrise de la langue espagnole. Le reste du staff technique se compose des entraîneurs nationaux. L’ensemble du travail devrait être normalement supervisé par le Directeur Technique National, Mohamed Ould Messoued dit Ray.

Seulement la DTN, dans sa configuration actuelle, ne semble pas être capable d’orienter la politique de détection parce que ces deux précédentes opérations jugées « trop complaisantes » ont été rejetées.

Attention à l’entourage !

Donc finalement, c’est le technicien espagnol qui fera tout seul le travail et c’est là où se trouve le danger. Ne connaissant pas notre football, il sera forcément influencé par son entourage et c’est là que la Fédération doit intervenir pour éviter que l’Académie ne soit « réservée » aux fils des riches, aux proches et aux protégés des entraîneurs nationaux.

L’objectif est de détecter les jeunes talents et il faut les chercher partout parce qu’ils ne sont pas exclusifs à Nouakchott. Les jeunes talents sont partout dans les autres villes, dans les rues à côté. Il faut ratisser large pour les chercher d’autant que les parents commencent à comprendre que le football peut constituer un avenir. La meilleure preuve est la grande mobilisation des parents lors des séances d’entraînements.

Sans nul doute que la réouverture de l’Académie Nationale de Football revêt une importance particulière dans le contexte actuel de notre football où il ne faut pas peur de le dire l’élite de notre est arrivée à ses limites et la relève est inexistante. Le besoin d’un sang neuf formé à la base se fait de plus en plus sentir et c’est à travers l’Académie que se fera le renouvellement.

Certes, cela prendra du temps mais d’autres pays sont passés par cette expérience en se consacrant à la formation et ils sont parvenus à enregistrer des résultats probants aujourd’hui.

Mohamed Feily dit Antar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge