Repenser la Mauritanie

Ce n’est pas la vacuité du discours politique, ce n’est pas le peu de respect des lois de ce pays qui sont consternants…Non ! C’est la polarisation des élites, c’est la diabolisation de toute morale politique fondée sur les principes immuables d’équité, d’égalité, d’alternance pacifique. Le respect des lois, est le principe ultime d’émergence d’un État viable.

drapeau rim+pointCette marche irrésistible vers le déclin de l’entité nationale, a été largement favorisée par l’absence d’âme, à très peu d’exception prés, de la classe politique, et ses errements multiples.Une classe politique qui n’a jamais rien récusé quand il s’agit d’un hypothétique partage des dividendes de la prébende politique, qui a marginalisé les élites et proscrit le discours structurant. En Mauritanie, l’essence politique se résume en deux mots et une attitude, les principes qui sont bafoués et le réalisme de s’agenouiller devant les détenteurs du pouvoir.

Seulement aujourd’hui, l’Etat étant parti en vrille depuis assez longtemps, il s’agit de défendre la société contre les fous furieux de l’allégeance, et autres pléthoriques colporteurs ambulants.

C’est cela qui peut éviter l’explosion, de toutes ces frustrations enfouies, de cette révolte qui couve dans l’autre Mauritanie ; celle des exclus, celle des humiliés, celles des pères pauvres et nombreux qui rentrent le soir sans le quignon de pain habituel et qui n’osent plus regarder leurs enfants dans les yeux, et le cas échéant, contribuer à l’émergence d’un nouvel ordre démocratique.

A quoi sommes-nous parvenus après 40 années passées de transition en transition ? A rien. On est restés  » plantés là «  ; toujours au degré zéro de la politique et du développement, avec en prime le retour et la légitimation du rapport à l’individu, la société, l’Etat, et le pouvoir, par la force et la violence.

On ne peut plus aujourd’hui sacrifier les idéaux universels de liberté, de justice et de démocratie sur l’autel des ambitions personnelles. Il est largement venu le temps, et la nécessité d’organiser la société de dire la vérité à ces  » applaudisseurs «  de mener un contrôle parlementaire, une meilleure organisation de l’armée, de ses finances, et des promotions en son sein sur des critères de mérite et de compétence verrouillés. Il est venu le temps de voir la réalité d’en face et de lancer ce pays martyr vers un développement réel.

MOMS.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge