- Résolution du parlement de l’UE ou la manipulation de Biram et son IRA

manipilaL’adoption de la résolution de principes du parlement européen a surpris et scandalisé les mauritaniens pour ses contre- vérités et son déni des réalités en Mauritanie; au delà de son caractère non contraignant, cette résolution qui illustre la manipulation poussée à son paroxysme par le lobby du greffier Biram, nous interpelle collectivement en tant que mauritaniens, unis dans notre religion, notre diversité culturelle, notre identité et notre communauté de destin.
Contrairement à son discours où il se présente comme un activiste des droits de l’homme qui aurait consacré sa vie à une lutte pacifique, Biram Dah Abeid, était connu comme un simple greffier mêlé à de nombreuses affaires à la Cour d’appel de Nouadhibou avec un procès pour malversations financières contre M’Barek, un vendeur de moutons à qui il devait plus de 6000. 000 UM.
Fervent militant du PRDS sous Maaouiya Ould Taya et chantre de l’ère de la dictature, il a été le candidat malheureux aux municipalités de la ville de Nouadhibou sous les couleurs de son parti.
A l’occasion des élections de 2007, il devient porte parole du candidat Zein Ould Zeidane, qui dés sa nomination comme Premier Ministre, le propulse conseiller à la Commission nationale des droits de l’homme.
C’est dans cet univers feutré de la CNDH qu’il découvre son filon en or : devenir un leader de la cause des haratine et arriver enfin à ses fins de gloire et de reconnaissance.
Biram devient alors le premier activiste musulman à être régulièrement publié dans les colonnes du site israélien JSS news où il s’adonne à la critique de l’Islam et des imams.
Puis par son amie italienne Dana Ivana, chargée des programmes d’Amnesty International à Rome, Biram rentre dans le monde des organisations internationales et du lobbying mondial.
L’association œcuménique chrétienne de lutte la Torture, ACAT et l’organisation des peuples non représentés UNPO (basée à La Haye), qui est un regroupement de mouvements séparatistes dont la plupart sont armés, le proposent au prix des droits de l’Homme des Nations Unies, appuyés par l’ambassadeur d’Israël aux Nations Unies à New York en 2013 .
C’est cette même association œcuménique chrétienne ACAT et UNPO, qui sont à l’origine de la résolution du parlement européen contre la Mauritanie le 18 décembre 2014 à Strasbourg.
Mais tous les eurodéputés ne sont pas aussi insensés et peu informés et les dispositions du texte initial de cette résolution, avec un caractère contraignant, ont été supprimées comme attesté par la déclaration du député belge Gerard Depez qui est édifiante.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge