Retour avorté du Président Wade au Sénégal : Le gouvernement sénégalais et le PDS se renvoient la balle

WADE 

L’ancien président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, qui devrait arriver hier mercredi 23 avril en début d’après midi, a été bloqué au Maroc. Selon des informations, les nouvelles autorités sénégalaises auraient retardé son avion pour éviter un trouble à l’ordre public à Dakar où des milliers de militants et sympathisants l’attendaient pour son accueil.

Du côté de l’Etat, on réfute cette accusation. Le gouvernement soutient que le « Vieux » joue au cirque médiatico-politique. Car, il ne s’agit pas de refus mais d’un changement de plan de vol et des noms figurant dans le premier manifeste de vol envoyé à l’aéroport de Dakar. Selon toujours les autorités de Dakar, dans le premier manifeste, il y est mentionné les noms de trois Marocains alors qu’à partir du Maroc où le Jet privé de Me Wade a fait escale, ce sont trois autres noms dont celui de l’ancien président en tête. C’est en ce moment précis que Dakar a exigé l’envoie d’un deuxième manifeste pour autorisation. Or, cette opération devrait durer 24 heures mais en 3h elle a été effectuée selon Dakar. Et donc pour Dakar, c’est Wade qui ne voulait pas venir et faire croire aux Sénégalais qu’il a été bloqué par l’Etat du Sénégal. Faux, rétorque les responsables du Parti Démocratique Sénégalais (PDS du Président Wade). A en croire ces derniers, le gouvernement sénégalais veut que le président Wade rentre à Dakar « sur la pointe des pieds » en différant son plan de vol.

Faut-il préciser que Me Wade est jusqu’aujourd’hui Secrétaire Général national de son parti ? Donc, un opposant politique au régime de Macky Sall qui n’a pas encore déposé les armes d’autant plus que son fils Karim Wade est dans les liens de la détention depuis plus de deux ans dans l’affaire appelée traque des biens mal acquis. C’est donc de bonne guerre que Me Wade fasse des déclarations politiques et l’Etat, joue ce jeu pour éviter des débordements. Toutefois, beaucoup d’observateurs parlent de panique au sommet de l’Etat qui a occasionné cette situation malheureuse et préjudiciable au régime de Macky Sall donnant un coup à la démocratie sénégalaise.

Aux dernières nouvelles, l’arrivée de l’ancien président sénégalais est prévue ce vendredi 25 avril à 15h. Une remobilisation des troupes est en branle pour accueillir le pape du Sopi.

Badiana

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge