Réunion avec les partenaires pour préparer la table ronde sur la stratégie de la jeunesse

réunion du ministère des affaires économiquesLa salle de réunion du ministère des affaires économiques et du développement a abrité lundi une réunion avec les partenaires techniques et financiers pour préparer la table ronde sur la stratégie nationale de la jeunesse.
La tenue de cette table ronde, prévue le 15 février prochain, a pour objet de déterminer les besoins de financement du plan d’action pour l’emploi de la jeunesse, une première au niveau du secteur qui n’occupait qu’une place retreinte dans l’aide publique au développement.
Le ministre des affaires économiques et du développement, M. Sid Ahmed Ould Raiss, qui a supervisé le lancement de cette réunion a, dans un mot pour la circonstance, dit que l’adoption de cette stratégie, élaborée de manière participative et approuvée par le gouvernement, traduit la prise de conscience des pouvoirs publics du rôle que doit jouer la jeunesse dans l’oeuvre de développement et sa place centrale dans la renaissance des nations et dans leur progrès.
Il a relevé l’importance accordée à la jeunesse grâce à l’appui fort du Président de la République qui se traduit par la mise en place de projets structurants en matière de sports et de jeunesse ainsi que la consécration d’un taux fixe des entrées douanières pour appuyer le secteur et donner la priorité à l’insertion des jeunes, à leur emploi et à leur formation technique et professionnelle.
Dans ce même ordre s’inscrit la professionnalisation de l’enseignement supérieur et la lutte contre le chômage des jeunes, options couronnées par la création d’un conseil supérieur de la jeunesse.
Le ministre a souligné l’importance de la stratégie nationale de la jeunesse comptant sur l’apport des partenaires pour financer la mise en oeuvre de cette stratégie qui requiert plus de 40 milliards d’ouguiya..
Mme Coumba Ba, ministre de la jeunesse et des sports a, quant à elle, passé en revue les principaux axes de cette stratégie, relevant son contexte régional marqué par la montée de la violence et de l’extrémisme qui constituent un danger pour les valeurs démocratiques en plus des crises liées au ralentissement de l’économie mondiale et à l’immigration.
Evoquant le contexte national, elle a insisté sur l’importance de la jeunesse qui représente 60% de la population et qui fait face à de nombreux défis liés au chômage, à la formation et à l’enseignement.
La ministre a réitéré la volonté politique de la direction du pays de résoudre les problèmes des jeunes et d’exécuter la stratégie, mettant dans ses priorités la protection des jeunes contre les dérapages, la promotion et l’insertion des jeunes dans les domaines économiques et sociaux.
Mme Coumba Ba a souligné que la mise en oeuvre de cette stratégie s’opérera à travers l’implication des acteurs publics et privés mais aussi des jeunes, de façon permanente, dans toutes les étapes de son exécution.
Plusieurs représentants des partenaires au développement ont pris la parole pour souligner l’intérêt de la mise en place d’une stratégie pour la promotion des jeunes, exprimant leur disponibilité à accompagner les efforts du gouvernement dans ce domaine.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge