Révision de la promotion d’officiers supérieurs au grade de général

En Mauritanie, la Présidence de la République et l’Etat major de l’armée ont décidé de revoir la copie de la récente promotion d’officiers supérieurs au grade de général, après que des erreurs relatives à l’ancienneté et à d’autres critères ont été révélées, selon des sources militaires qui se sont confiées à Alakhbar.

aziz_et_gazwaniBien que le critère d’ancienneté soit considéré comme sacré dans l’institution militaire, il est très souvent oublié au profit des rapports de force sur le terrain et surtout quand il s’agit de promotion aux grades les plus élevés (Colonel ou Général).

Par ailleurs, les sources dénombrent parmi les officiers supérieurs qui répondent à l’ancienneté, à l’efficacité, à la bonne moralité et aux autres critères exigés pour le passage au grade de général:

– Le colonel Hanana Ould Sidi,  inspecteur général des forces armées et ancien patron des renseignements militaire. Il a été  membre du Conseil militaire pour la justice et la démocratie(CMJD) est une junte militaire qui a renversé le président Maaouiya Ould Taya le 3 août 2005. Haut Conseil d’État  (HCE) qui a renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdallah le 6 août 2008.

– Le colonel Mohamed Ould Lehweichi, attaché militaire en Chine, ancien commandant des opérations militaires dans l’armée mauritanienne. Il a été  membre du Conseil militaire pour la justice et la démocratie(CMJD).

– Le colonel Sidi Ould Ely Savy, ancien commandant du bataillon de commandement et des services. …région militaire de Nouadhibou. Il est actuellement attaché militaire au Maroc.

– Le colonel Abdellahi Ould Jiddou ancien commandant de la sixième région militaire et commandant de l’école de l’Etat major. Il est actuellement en formation en Italie.

– Le colonel Mohamedden Ould Bilal, commandant la région militaire de Zoueirat. Il serait parmi les officiers écartés de la capitale Nouakchott.

– Le colonel Ousmane Ould Libeid Ahmar.

– Le colonel sidina Ould Sidi Heiba, commandant de la première région militaire dans le hod Eh charghi. Il fait partie des officiers les plus engagés dans la lutte contre le terrorisme.

– Le colonel Ahmeddou Ould Maayif , le plus ancien des officiers dans la gendarmerie qui affecté à l’inspection générale de l’Etat pour permettre à des moins anciens que lui de  d’assurer le commandement.

– Le colonel Mohamed Ould Aghalay, ancien commandant de la garde nationale. Il est depuis son  retour d’une formation de l’extérieur le commandant du bataillon de sécurité et d’intervention dans la zone de Chaami.

– Le colonel Moctar Ould Lekehil commandant du bataillon des blindés au nord, le plus important bataillon de l’armé après le basep  (Bataillon de la sécurité présidentielle).

– Le colonel Mohamed Ould Mohamed Mahmoud actuel commandant la Garde nationale à Nouakchott.

– le colonel Ahmedou Bamaba Ould Bayé, ancien membre du HCE et actuel wali de Tiris Zemmour.

– Colonel Mohamed Lemine Ould Cheikh Sidi Mohamed alias Brour, ancien membre du HCE et actuel commandant de la 6ème région

–  Le colonel Ghoulam Ould Mohaled (Médecin), ancien membre du HCE

–  Le colonel Mohamed Ould Eidé, adjoint-chef du BED pendant plusieurs années.

–  Le colonel Adama Dia, chef d’Etat-Major spécial du président de la République et ancien membre du HCE

– Le colonel Ousmane Ould Kaza, nommé attaché militaire en Arabie Saoudite suite à de longues divergences avec les actuels maîtres de l’Armée

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind