RFD : Déclaration

rfd-communiqueLe Bureau Exécutif (BE) du Rassemblement des Forces Démocratiques a tenu une session ordinaire les 2, 3 et 6 Février 2014, au siège central du parti.

Après avoir écouté le rapport présenté par le Président du parti sur la situation du pays et la situation interne du parti, le BE considère, à la lumière ses délibérations, que le pays traverse une situation politique, économique et sociale d’une intense gravité.

Sur le plan politique, les intervenants ont convenu que la situation politique s’empire de jour en jour, du fait des pratiques unilatérales du régime de Ould Abdel Aziz et de l’utilisation de ce dernier des institutions de l’Etat pour ses intérêts personnels.

La mascarade électorale du 23 Novembre 2013 est une parfaite illustration de ces pratiques. Cette mascarade n’est en réalité qu’une réplique des malversations électorales orchestrées depuis 1992. En effet, elle était organisée par les mêmes milieux et les mêmes personnes responsables de la fraude, tout au long des ces dernières décennies.

Sur le plan économique, le pays vit une situation dramatique, malgré les chiffres avancés, en grande pompe, par le régime. Les prix des denrées connaissent une augmentation sans précédent, du fait de la situation de monopole absolu dont jouissent certains milieux proches du pouvoir, ayant une véritable main mise sur les moyens de subsistance des citoyens et les transformant ainsi, dans leur grande majorité, en démunis…

Aussi, le pouvoir compte-t-il procéder, au milieu du mois courant, à d’importantes augmentations des tarifs douaniers sur des denrées de première nécessité comme le lait (150%), les pâtes alimentaires ou le savon (100%).

Sur le plan social, l’ensemble des politiques du régime ont échoué, notamment dans les secteurs clés que sont la sécurité à l’intérieur et sur nos frontières, l’éducation, la santé, l’emploi et la protection sociale. Cet échec retentissant se manifeste encore à travers la confusion ambiante et l’aléatoire qui prévaut dans toutes les directions.

C’est ainsi qu’on dénombre différents systèmes éducatifs dans le pays : le public pour les pauvres et les couches vulnérables, le privé pour les officiels et les riches ; l’éducation nationale perdant, in fine, sa fonction première et son objectif principal, à savoir la consolidation de l’unité nationale et la création de conditions égales pour l’ensemble des citoyens.

La récente vague de déliquescence des moeurs est un autre exemple de l’impuissance du régime à mettre en œuvre une politique sociale conséquente.

Dans ce contexte, les membres du Bureau Exécutif lancent un appel vibrant pour la défense des fondements sacro-saints de l’Oumma islamique et la préservation de son unité.

Le BE note avec satisfaction la prise de conscience des citoyens de leurs droits et leur engagement à les défendre par tous les moyens légaux ; il considère que cette prise de conscience constitue un important affluent de l’action militante et contribue substantiellement à la consolidation de l’unité nationale, loin de toute considération étroite.

Le Bureau Exécutif réitère l’attachement du parti au travail en commun au sein de la Coordination de l’Opposition démocratique ; il saisit cette occasion pour saluer le combat mené par la COD pour instaurer la démocratie et promouvoir le développement, au service du Peuple mauritanien.

S’agissant de la situation interne du parti, le BE salue avec fierté les sacrifices consentis par les militants ainsi que leur engagement à persévérer dans cette voie, jusqu’à la réalisation des objectifs du parti.

A l’issue de ses délibérations, le Bureau Exécutif
:

- condamne énergiquement les attaques à l’encontre des fondements sacro- saints de notre religion ;

- réitère son attachement au combat politique pacifique, par tous les moyens disponibles, jusqu’au départ du pouvoir en place ;

- met en garde le régime en place contre les augmentations continues des prix des denrées de première nécessité et des hydrocarbures, sans aucune raison valable liée aux fluctuations du marché mondial, ajoutant chaque jour aux innombrables charges du Citoyen ;

- réitère son indéfectible solidarité envers les travailleurs dans leur combat pour recouvrer leurs droits, en particulier ceux licenciés de manière abusive dans le secteur minier et les dockers du port de Nouakchott.

Nouakchott, le 5 Rabi 1435 – 6 Février 2014
Le Bureau Exécutif du RFD

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge