RFD: Déclaration

DéclarationLe secteur de l’agriculture vit une profonde crise qui se reflète à travers l’incapacité de l’écrasante majorité des agriculteurs à participer aux campagnes agricoles, depuis que le gouvernement a décidé, l’année dernière, sans aucun préavis, de ne plus acheter la production nationale de riz, en contradiction flagrante avec sa propagande au sujet des réalisations dans ce domaine, et de sa volonté à poursuivre la promotion du secteur, en tant que pilier essentiel de l’économie nationale.
Il est surprenant, par ailleurs que cette décision, pour le moins irréfléchie, intervienne après la déclaration faite par le Chef de l’Etat à Rome disant que le pays a atteint 85% d’autosuffisance alimentaire grâce aux «politiques performantes» menées au profit du secteur agricole, … à un moment où les agriculteurs souffrent de la mévente de leur production et croupissent sous le poids de dettes qu’ils ne sont plus en mesure de rembourser.
Au lieu de remédier à cette situation désastreuse, le régime s’ingénie à engager des projets mal conçus dans le seul but de détourner les fonds publics, par le biais de marchés douteux.
On peut citer à ce sujet, le canal de l’Aftout Essahili qui a coûté au trésor public, à ce jour, près de 11 milliards UM, sans aucune retombée pour le secteur ou le de projet de Bakemoune qui va d’échec en échec. Ces projets servent également la propagande du régime. C’est ainsi que Mohamed Ould Abdel Aziz a, jusqu’ici, visité huit fois le canal, malgré l’échec retentissant du projet…
C’est dans de telles circonstances, où un segment vital de l’économie nationale risque de s’effondrer entièrement, que le chef de l’Etat s’apprête à « lancer » une campagne agricole imaginaire, au mépris total des difficultés dans lesquelles se débat le secteur, imprimant ainsi un nouvel épisode du feuilleton des visites carnavalesques, devenu l’un de ses traits saillants.
Face à l’entêtement du régime dans cette approche dangereuse, la Fédération du RFD au Trarza :
– déclare son indéfectible solidarité avec les agriculteurs dans leur épreuve ;
– exige des autorités qu’elles reviennent sur leurs décisions visant à détruire le secteur agricole et à entamer – immédiatement – des consultations avec les agriculteurs sur un plan de sortie de crise, en vue d’éloigner le secteur du chaos et promouvoir sa contribution substantielle au développement du pays ;
– lance un appel aux acteurs économiques et à l’ensemble des forces vives de la Nation en vue de contribuer à la sauvegarde de ce secteur vital, compte tenu de l’impact positif d’une telle démarche sur l’indépendance du pays et la préservation de sa sécurité et sa stabilité.

Rosso, le 8 Chawal 1437 – 13/07/2016

La Fédération du RFD au Trarza

Source : RFD

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge