RFD : Mouna mint Dèye « Nous exprimons notre repentir pour avoir soutenu le coup d’Etat d’Ould Abdel Aziz

La responsable de la communication du parti Rassemblement des forces démocratiques (RFD), Mouna Mint Dèye, a déclaré que le meeting organisé hier par cette formation a réuni des foules nombreuses et que des milliers de personnes ont crié, d’une seule voix, que le « rahil » (départ) était l’unique solution à la crise.

Mouna Mint Dèye-RFDMint Dèye, qui s’exprimait lors d’un entretien avec la chaine de télévision privée « Sahel TV », a ajouté que l’opposition a ses

 tactiques propres, raison pour laquelle elle a choisi que chaque formation politique organise son meeting à part. Et en réponse à une question relative au soutien apporté par le Rfd au coup d’Etat d’Ould Abdel Aziz, en août 2008, contre le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, Mint Dèye devait répondre : « Nous vous prenons à témoins qu’on exprime notre repentir pour ce grand péché que nous avons commis de bonne foi. Mint Dèye a considéré que le régime d’Ould Abdel Aziz est illégitime et qu’il est arrivé au pouvoir par des élections frauduleuses.

Et la responsable de la communication du RFD, d’utiliser cette expression bien de chez nous : « nous ne boirons pas dans un récipient appartenant à Ould Abdel Aziz, nous ne dialoguerons pas avec lui ni n’entrerons dans son gouvernement. Nous le considérons comme un simple commerçant qui s’emploie à appauvrir les hommes d’affaires et qui a  transformer la Mauritanie en pays dépourvue de souveraineté, auquel on transfère les ressortissants des autres Etats, allusion on ne  peut plus claire au récent débarquement de Gambiens à Nouakchott par un avion espagnol.

A la question « pourquoi vous demandez le départ d’Ould Abdel Aziz  alors que vous avez, à l’opposition, des présidents qui sont à la tête de partis depuis plusieurs années, Mint Dèye répond : C’est une question sans intérêt et qui fait plutôt rire. Notre président n’a aucun pouvoir, rien à part l’amour et l’estime qu’on leur voue et leur conviction. Et quand ils se présentent, ils viennent largement en tête. S’ajoute à cela qu’ils ne sont ni craints ni  sollicités.

Source : Elhouriya

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind