RIEN DE NEUF AU PALAIS DES CONGRES

mohamed_ghoulam_ould_beyeLe PM Yahya ould Hademine  ancien directeur de SAFA , d’ATTM , et ex  Ministre de l’équipement s’est fendu le 23 Septembre  d’un long discours devant les ordonnateurs de  la dépense publique de l’état, réunis pour la circonstance au palais des congrès de Nouakchott.

Discours égrené  d’une voix monocorde avec une langue de bois qui n’est pas sans réveiller les mauvais souvenirs de la funeste époque des SEM (structures d’éducation des masses) par un orateur mal à l’aise devant un auditoire pas du tout impressionné par la solennité de l’événement.

Le discours est en fait un message du chef de l’état qui rappelle que la lutte contre la gabegie est un choix stratégique irréversible de sa politique et demande à son administration de se conformer aux règles de bonne gestion de la chose  publique.

Rien de nouveau donc, le slogan de la lutte contre la gabegie est un slogan qui a fait long feu, qui ne fait plus recette aujourd’hui et l’auditoire du palais des congrès :PM compris le savent mieux que quiconque.

On ne peut demander à ceux qui se sucrent sur le dos de la communauté et qui profitent de cet état de fait ,de se transformer en gestionnaires  honnêtes et rigoureux de la chose  publique alors qu’ils sont  au vu de leurs parcours professionnels des prédateurs qui ne laissent derrière eux  que faillite et désolation (sociétés en faillite, projets inachevés ou détournés, ministères mis à sac, parentés casés aux détriment des compétences).

Lutter contre la gabegie avec une administration comme celle-ci serait une gageure, Comme le dit la sagesse populaire :on ne peut transformer un loup en mouton.

Nul n’ignore les méfaits de la gabegie et ses corollaires que sont la corruption, le népotisme, le détournement  sur le développement du pays, sa cohésion sociale et l’avenir de ses enfants.

La gabegie est un obstacle majeur à la bonne gestion des ressources (financières, humaines et matérielles) et à la bonne gouvernance, elle est à la base de presque tous les problèmes de développement.

La Mauritanie   à cause de la mauvaise gouvernance,  n’a pas atteint les Objectifs du Millénaire pour le Développement Humain fixé par les Nations unies en 2015 et tous les objectifs fixés par les politiques gouvernementales chaque début d’année devant le parlement sont des mirages inaccessibles.

Les problèmes auxquels  fait face le pays nécessitent des patriotes honnêtes, des gestionnaires probes pour lutter efficacement contre ce fléau communément appelé la gabegie  qui gangrène tous les secteurs de l’état comme l’emploi , l’éducation , la santé, la justice , la sécurité et j’en passe .

En conclusion : construire le pays et lutter contre tous les freins au développement telle que la gabegie ,il faut un chef  aux mains propres, à la morale irréprochable  pour inspirer et conduire  les actions qui s’imposent.

Cet oiseau rare existe certainement et c’est au Président Ould Abdel Aziz de le trouver en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut  car de celui-ci dépend la concrétisation des objectifs qu’il s’était engagé à atteindre pour le pays.

                                                                                          MOHAMED GHOULAM OULD BEYE

Essirage FR

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge