Rosso : Atelier sur les droits des migrants

Le 18 avril à Rosso l’hôtel Bowba ex hôtel Asma a abrité un atelier sur le renforcement des capacités des institutions nationales en immigres-droitsmatière de droit des travailleurs migrants. Ouvrant les travaux, M. Paul Jatho chef du bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a insisté sur l’importance de l’atelier et rappelé la volonté de son institution d’appuyer le gouvernement mauritanien dans l’application des conventions internationales.

Pour M. Paul Jatho  il s’agit entre autres de maitriser les flux migratoires, d’assurer les droits des travailleurs migrants et de leurs familles, Outre les membres de la société civile, étaient présents des membres des forces de sécurité (police, gendarmerie, douane) ces hommes qui rencontrent au quotidien les migrants. Après l’intervention de M. Mohamed Abdallahi O. Zeidane, chargé de mission au ministère de l’intérieur et de la décentralisation, le commissaire Isselmou O. Mouftah a donné des précisions sur les conditions d’entrée des travailleurs migrants en Mauritanie avant de passer la parole au commandant de la brigade de gendarmerie, M. Houssein Sarr qui a décliné les taches de la gendarmerie en matière de gestion des migrants. M. Mohamd Elmoktar O. Abeid, chef du bureau territorial de surveillance (BTS) a précisé que la douane se préoccupait plus des marchandises que des personnes en ajoutant que chaque fois que c’était nécessaire, la police était saisie. Des travaux de groupes ont été suivis par la restitution avant la clôture de l’atelier.

(CR Djigo Aboubakry)

Source: LA TRIBUNE

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge