Rosso: le maire ordonne la fermeture de certaines boutiques du marché central

DIARRA

Plusieurs dizaines de commerçants du marché central deRosso, la capitale du Trarza, au sud du pays, ont vu les portes de leurs boutiques scellées par les autorités municipales de la commune, ce lundi 13 octobre.

Tout a commencé, ce lundi, vers les coups de 9 heures, quand le secrétaire général de la mairie accompagné de ses proches collaborateurs et des agents de la police se sont rendus au marché, avec la décision de fermer des boutiques et magasins de certains commerçantsaccusés d’être en situation irrégulière, nous apprend une source municipales.

Sur ordre du maire, Sidi Diarra, les boutiques ont été cadenassées. Et des sources concordantes de révéler que les rapports ne sont plus aux beaux fixes entre la mairie et quelques commerçants de la capitale du Trarza, depuis l’élection de l’actuel maire. Des commerçants reprochent au maire Sidi Mohamed Diarra, du parti El Wiam, d’être proche de la tendance qui l’a soutenu au cours des élections et d’ailleurs il favorise cette dernière au détriment des autres, a-t-on appris des riverains du marché.

De l’avis des observateurs, le maire demandent à ce que quelques uns des commerçants cessent de louer plus d’une boutique et de signer des contrats concernant cette mesure avec les services financiers de la maire. Affaire jugée injuste par ce groupe de commerçants supposés être proche du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UPR).

Et en plus de la question du marché qui date depuis janvier dernier, s’ajoute d’autres crises qui perdurent entre le maire en personne et des habitants de Rosso qui voient les rues de la ville envahies par les ordures de toutes sortes et les écoles dans une situation critique. Selon les échos qui nous sont parvenus aujourd’hui de Rosso, certaines écoles sont gorgées d’eau avec des salles de classes très sales et d’autres sont menacées de s’effondre comme celles de l’école 2.

Face à cette situation, des militants du parti du maire, continuent même de s’interroger sur le contenu du programme du maire qui avait promis de faire de cette ville la porte de l’Afrique. « Cela pourrait se faire à quelques jours de la fin de son mandat« , s’indigne un habitant de la ville.

« Alors sommes-nous encore dans l’ère d’avant le 06 Août 2005« ?, se demande un commerçant du marché de Rosso.

A.S (Tawary.com)

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge