Rosso : Pour un Maire élu de l’opposition, une élection n’est pas gratuite !!!

Rosso inondationMonsieur le Maire,  il faut y aller, c’est une question d’honneur. Avec tous les Maires qui se sont succédé à Rosso, et qui ont justement passé à coté de l’essentiel,  Il est temps de répondre clairement par une vision plus pragmatique aux  priorités de notre commune. Alors Il convient de vous rappeler que votre élection n’est pas gratuite.

Le maire sortant, grâce à son bilan,  n’était quasiment pas sûr, à tort ou à raison d’ être reconduit,  le professeur Fassa Yérim, qui  s’est accentué pour sa reconduction,  malgré sa transhumance  archère suivie d’une  démystification  des prérogatives d’une Mairie comme la notre, et enfin le désintéressement patent  des fils de Rosso que lui n’avait pas l’idée de concrétiser pour un cadre unitaire de défense des intérêts de la Commune.

M. Diarra  le Maire élu qui  a eu les  fortes chances de prendre cette mairie par des mesures de sanction et qui a encore plus  abattu un travail de titan bien mérité face à des candidats dont plusieurs Rossossois savaient qu’ils ne seront pas élus par accord de choix et défaut de  précipitation politique .

Là, il est temps de s’arrêter sur cette question  pour vous  rappeler qu’une campagne coûte cher, dans une ville comme Rosso. En général, c’est ce que prouve l’expérience des  précédentes élections, c’est déboursé des poches du candidat, et par les temps qui courent, ce n’est pas rien. Rappelons ici que l’on n’est pas remboursé,  le candidat Diarra Maire élu  comme Maire de la commune de Rosso,  va devoir s’investir, investir du temps. En général, il sacrifie sa vie de famille. Déjà élu, rien que faire correctement son travail (aller en commission et en conseil municipal), ça prend du temps. Cet élu de l’opposition,  n’est que du bénévolat. Pire, sa vie professionnelle sera affectée. Je rappelle que c’est mal vu de faire de la politique.

Et pire que tout, dans ce cas de traits, être élu de l’opposition n’est pas de tout repos. Je pense en particulier au Maire sortant qui avait pourtant compris cela pour débarquer au parti Républicain.

En résumé, élu de l’opposition (pour quelqu’un qui travaille), ce n’est pas la gloire. C’est de l’argent dépensé, dépenses qui peuvent être considérées comme de la perte, du temps, des sacrifices, et le tout, répétons-le, bénévolement. il est seulement indispensable pour la démocratie. Il est vital pour la démocratie. Il est indispensable au débat démocratique. Il est indispensable au contrôle de la majorité. Le problème, c’est que le pouvoir devrait aider. Ce n’est pas le cas. Au contraire, il est fort possible qu’il n’aide pas. Pire, des fois, ils cassent tout le travail de terrain pour une vision à très court-terme. Y aura-t-il retour sur investissement ? Vu qu’élu de l’opposition, c’est des  emmerdes, c’est des sacrifices (financiers, vie familiale, vie professionnelle). Alors, pour rendre service à cette commune de valeur économique, culturelle etc.…. il serait temps que: 1)  Le pouvoir ait plus de considérations pour les élus de l’opposition. 2)  Qu’ils les aident à se préparer sur la durée et non pas au dernier moment. 3) Qu’ils les accompagnent sur la durée du mandat.

La démocratie se portera mieux !

Ibrahima Idriss 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge