Rude guerre de succession à la mairie de la commune d’El Mina à Nouakchott

Mme Salimata Yero Sarr dite Kadja sarr - rimweb.net

Les efforts intenses menés depuis quelques jours par la mission de l’UPR pour la moughataa d’El Mina pour investir le candidat consensuel du parti à la mairie de la commune d’El Mina à Nouakchott aux futures élections du 23 novembre prochain, ont tous été voués à l’échec.

En effet, trois prétendants à savoir  l’actuelle maire Mme Salimata Yero Sarr, son adjoint M Abdallahi Ould Sidi Mahjoub et M’Hadi Ould M’Rabih  refusent  chacun de son côté de renoncer à sa propre  candidature au profit de l’autre, compromettant fortement la cohésion du parti au niveau de cette populeuse moughataa, représentant le second réservoir électoral dans tout le pays après Arafat,  suivi de Sebkha, Riyadh et Dar Naim.

Avec l’échec cuisant des pourparlers menés par des parties de l’UPR pour trouver une issue dans cette rude guerre de succession à la mairie d’El Mina, la mission a été contrainte devant l’impossibilité des prétendants de présenter une liste consensuelle, de soumettre ses PV à la direction centrale du parti au pouvoir pour prendre la décision appropriée.

Evoquant en 2009 le poids électoral de Mme Salimata Yéro Sarr au niveau de la commune d’El Mina, le confrère AVOMM  indiquait que cette dame de fer est présidente du Mouvement pour la dynamique d’El-Mina (MODEM), une initiative des cadres (femmes et hommes) dans lequel adhèrent plusieurs élus et notables locaux et dont l’une des missions consiste à apporter une contribution au programme de développement économique et social de la commune.

Reste à savoir si après un premier mandat  municipal à la tête de cette commune, Salimata Yero Sarr a suscité une dynamique populaire qui contraint l’UPR à appuyer sa reconduction pour éviter de perdre cette citadelle politique.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind