Sahara : Le Polisario veut concurrencer l’influence des amis du Maroc au sein du Congrès américain

Congres-Etats-Unis_0La défection d’une députée au Congrès a contraint le Polisario de restructurer la « Western Sahara Caucus », faisant appel à un afro-américain pour remplacer Betty McCollum. Le Front tente ainsi de limiter l’influence des amis du Maroc au sein du Congressional Black Caucus. Fin 2013, une délégation du CBC avait été reçue par le roi Mohammed VI.

Deux mois après la résolution 2218 du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental, le Polisario réorganise son lobby au sein du Congrès américain. Le Front a mis en place une nouvelle « équipe » pour la Western Sahara Caucus. En réalité, celle-ci ne compte que deux éléments : le républicain John Conyers Jr et le démocrate Joseph R. Pitts, représentant respectivement la Pennsylvanie et le Michigan.

La structure s’est assignée comme principal mission d’ « encourager le Congrès et l’administration Obama à plaider le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui », indique-t-elle dans un communiqué. Elle revendique également l’installation d’un mécanisme de surveillance des droits de l’Homme dans la province, pour le confier à la Minurso.

Cette réorganisation est la conséquence directe de la défection de la congresswoman démocrate Betty McCollum. La représentante du 4ème district du Minnesota était une fervente partisane du Polisario au sein du Congrès sous la première version du Western Sahara Caucus, lancée en juillet 2013.

Concurrencer l’influence du Maroc sur les députés afro-américains

Ce retrait inattendu de la part de Betty a contraint les amis du Polisario à chercher un remplaçant qui a déjà fait ses preuves dans la défense des thèses des amis de Mohamed Abdel aziz. Le nouveau venu, John Conyers, est membre du très puissant Congressional Black Caucus. Un choix destiné essentiellement à faire face à l’influence des amis du Maroc au sein de cette entité.

Pour mémoire, fin décembre 2013 le roi Mohammed VI avait reçu au palais de Marrakech, une délégation composée de 12 membres du CBC conduite par sa présidente la députée Marcia Fudge. Un succès diplomatique suivi quelques semaines plus tard, par la visite à Laâyoune et Dakhla d’une délégation de journalistes afro-américains.

Le CBC compte l’adhésion de 43 élus, députés et sénateurs. Le Maroc a également son Congressional Caucus, animée par des députés démocrates et républicains.

Mohammed Jaabouk

Source: Rapide info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge