Sahel : 170 Millions$ de la Banque Mondiale pour la santé et l’éducation des femmes

SANTELauthentic : La Banque mondiale a annoncé, le 18 décembre, avoir accordé à cinq pays de la région du Sahel et de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) un financement de 170,2 millions de dollars destiné à améliorer l’accès des femmes aux services de santé et à l’éducation.

Cette enveloppe servira à financer un programme intitulé « Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend Project ». Elle est répartie comme suit : un crédit de 20 millions de dollars et un don de 10 millions de dollars en faveur de la Côte d’Ivoire ; un crédit de 40 millions de dollars pour le Mali ; un crédit de 53,5 millions de dollars au profit du Niger ; un don de 26,7 millions de dollars au Tchad ; un don de 15 millions de dollars à la Mauritanie ; et un don de 5 millions de dollars à la CEDEAO.

Le projet vise à accroître l’offre de services de santé génésique dans l’ensemble de la sous-région et à les rendre plus abordables. Le projet prévoit également d’aider la population féminine à poursuivre son éducation, à approfondir ses connaissances en matière de nutrition et de santé génésique, maternelle, néonatale et infantile, et à faire participer un plus grand nombre de jeunes femmes aux programmes de préparation à la vie quotidienne.

L’ensemble de ces mesures peut faire baisser les taux de fécondité et freiner la pratique du mariage des enfants, des facteurs qui empêchent les femmes de prospérer et de participer pleinement à l’activité économique.

« La forte fécondité, la démographie galopante et les lacunes des services de santé empêchent les pays du Sahel de tirer profit d’un dividende démographique qui pourrait leur apporter une plus grande prospérité », a déclaré Christophe Lemière, chef de l’équipe chargée de l’exécution du projet.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge